Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2011

"Get shorty" #17

Où le vendredi, c'est get busy

LA BONNE PIOCHE

Il est partout, il n'y avait donc pas de raison qu'il ne passe pas par ici, et qu'il ne repasse bientôt pas par là. Maxime Simoens. J'ai dû lire trois portraits sur lui cette semaine, entre Grazia, Elle, et coetera. Son sens du glamour, ses finitions, sa géométrie variable: après Leighton Meester en Gossip Girl, il habille les 3 Suisses cet été. Un grand écart réalisé compas deux. Cet ensemble carré comme tout est loin de me faire tourner en rond (plutôt en bourrique).

simons.JPG

Maxime Simoens pour les 3 Suisses

Le short-jupe. La seule et unique façon de me faire aimer le short (et celle qui dit jupe-culotte, les fesses je lui botte !)

Lire la suite

26 janvier 2010

"My obsession" (The Rolling Stones)

Où il n'y a rien de plus obsessionnel qu'une obsession

En me baladant, tralalalala, sur un joli blog, lalalalala, j'y ai vu une jolie fille, lalalalala, avec un joli gilet, lalalala (au carré). Un mail plus tard, la jolie fille du joli blog me vendait le joli gilet. Noir, long, avec des épaules en cuir parce que du cuir, je n'en ai jamais assez. Cuirassée, moi jamais, d'où mon culot, pour aller démarcher le gilet de la jolie fille. Vous suivez ?

008.JPG

Gilet Asos Revive, collier Sabrina Dehoff, top Eple & Melk

009.JPG

Moralité de l'histoire : n'hésitez pas à demander à la blogueuse si elle ne souhaite pas se déparer d'un de ses atours. Vous pouvez tomber à une période du mois où elle n'aime plus le noir. Où son horoscope l'invite à réaliser une BA. Où son banquier l'incite à "trouver de nouveaux modes de revenus substantiels et réguliers". En revanche, ne vous fatiguez pas, ce top plastronné Eple & Melk, pour le moindre penny jamais je ne céderai.

012.JPG
Vive la blogosphère donc, ses jolies filles, ses banquiers, ses horoscopes, sa solidarité tant décriée. Non parce que franchement, je dois vous l'avouer : quand j'ai envoyé à Estelle le mail pour lui demander de me vendre son gilet, j'attendais plus tôt une veste.