Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 avril 2014

"I'm not the one" (The Black Keys)

Où j'ai mis les bras dans l'plat

Il arrive toujours un moment, à la caisse d'un magasin, où la vendeuse va vous demander si vous avez la carte de fidélité de l'enseigne. Pire, si vous la voulez. Et là, par on ne sait quel réflexe de faiblesse à son encontre, alors que vous savez qu'il vaudrait mieux agripper votre portefeuille et filer fissa, vous marmonnez un petit "oui". Vous savez, pourtant, que vous ne remettrez jamais les pieds dans ce magasin, que ça va prendre cinq minutes, voire 10 si vous voulez aussi recevoir la newsletter, que votre enfant attend dans la cour de l'école sa mère indigne, que cette carte va misérablement se corner des mois durant dans votre portefeuille. Vous savez. Mais vous flanchez. Ce top Ba&sh, là, c'est exactement ça. Depuis 13 mois désormais, je sais que tous mes vêtements écrus sont voués à se transformer en Kandinsky alimentaire. Que ma gigoteuse use de sa cuillère comme d'un pinceau, et que je fais souvent sa toile. Je savais, mais j'ai flanché. 

bashouv.jpg

bash2.jpg

bashlegende.jpg

bash1.jpg

Le noir aurait pu, aurait dû suffire. Mais prise par ce syndrome du récurrent de "Tu aimes, tu doubles", j'ai donc fait fi de cette considération pratique. Bien évidemment, les jours où je le porte, ma fille n'a droit qu'au biberon (et pas à la régurgitation). Et le malheur dans tout ça, c'est que Ba&sh n'a toujours pas mis en place de système de carte de fidélité. 

PS : après tirage au sort du Random, c'est le commentaire n°7 soit lili qui remporte l'eau de toilette Durance. Ton adresse dans ma boîte postale, miss ! 

01:27 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : ba&sh, tedna top

03 février 2014

"Long, long, long" (The Beatles)

Où je n'en fais qu'à ma tête

Selon toute vraisemblance, je suis en train d'écrire un billet qui ne devrait pas être écrit. Une saynète qui aurait dû rester bien gentiment dans ma tête, comme beaucoup d'ailleurs, notamment quand il me prend l'envie de caser une bonne phrase de François Valéry ou Michèle Torr dans ces chroniques à la mode de chez moi. Ce billet n'aurait jamais dû voir le jour, ni vos yeux embrumés de ce lundi matin chagrin, cela pour plusieurs raisons. D'abord, 1) la colonie de manteaux dans ma penderie. Ils sont assez nombreux pour se tenir par la manche dans une grande farandole de laine et de tons gris, sans besoin impérieux d'accueillir un petit copain. Ensuite, 2) le fait que ce modèle n'ait pas été soldé, et que j'ai donc perdu bien trois mois à attendre pour rien alors que j'aurais pu en réduire le cost per wear (problématique balibullienne). Enfin, 3) la certitude que cette veste va boulocher aux manches, selon plusieurs sources proches du dossier. Ni une, ni deux, ni trois, j'ai quand même embarqué ce manteau Ba&sh avec moi. 

GiOUV.jpg

GI2.jpg

GIlegende.jpg

Passons donc sur cette bévue complètement assumée, et saluons plutôt la nouvelle initiative de Sézane, qui s'est lancé avec succès dans la création de jeans. Le modèle 01, déjà sold out mais qui reviendra en mars, est tout simplement une vraie perfection : bonne couleur, bonne coupe, bonne longueur, ni trop taille haute, ni trop taille basse, et un petit zip qui twiste l'ensemble. A garder en tête si vous ramez à trouver de quoi habiller votre paire de jambes. Pour moi, c'est toujours une autre paire de manches. 

PS : Réassort vide-dressing ! Avec du Sézane, Ba&sh, Sessun, Isabel Marant, Suncoo ... Et toujours de jolies surprises dans les colis !

02 décembre 2013

"Paradise" (Coldplay) (CONCOURS INSIDE)

Où Ba&sh vous met in the pocket

Ce jour-là, j'avais un mail. Le mail. Celui qui vous fait pousser des gni gni comme une petite fille extasiée le matin de Noël. (Oui, une fille, ça "gni gni", cherchez pas). "Chère Galliane, Nous serions ravies que vous veniez à la rencontre de Ba&sh, de sa nouvelle collection printemps-été et des créatrices de la marque". Cher Ba&sh, après des années de fidélité qui auraient mérité une carte avec plein de points dessus et un paiement en 100 fois sans frais, je serai ravie de prendre le tram, le RER, puis le métro pour venir à votre rencontre. Quelques jours plus tard, le temps du trajet quoi, j'ai été totalement transportée. Chez Ba&sh, c'est très beau (regardez-moi la nouvelle collection), très bon (des sushis au foie gras, on en parle ?) et très gentil (vous verrez à la fin du post)

bashrep.jpgbashoffice2.jpg

bashrep3.jpg

Lire la suite