Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 août 2011

"L'été indien" (Joe Dassin)

Où on suit le mouvement en fille indienne

L'été a filé, s'est défilé, en pente douce, et personne ne l'a vu passer. Pas un seul stop à Paris, juillet-août, il a tracé sa route. Brûlant les feux de la Saint-Jean, grillant toutes nos priorités (bronzer, merde, bronzer). Malin comme un sioux, il a filé à l'indienne. Je l'ai entraperçu une semaine en Corse, la belle affaire. L'été est censé durer trois mois, mais il a préféré jouer les filles de l'air. Alors, pour reprendre le chemin de la sainte trilogie (métro-boulot-dodo), j'ai enfilé mon uniforme d'automne : le jean, la petite veste cintrée, le sac camel. Tongs rangées, guère usées, sur la pointe des pieds. 

250820111875.jpg

Veste Isabel Marant (merci toi!), jean LTB, sandales Sigerson Morrisson

250820111879.jpg

250820111878.jpg

Il faut bien s'y faire : l'été est parti sans même être venu. On n'en pas vu la couleur, le bleu et l'or éclatant, tandis qu'on voit déjà l'ocre des feuilles envahir le bitume. L'été n'a jamais été, la rentrée est bel et bien là. Il n'y a plus de saison, il faut vraiment se faire une raison.

PS : après tirage au sort de l'HDMV, les commentaires 12 et 17, soit Clémence et Adeline, vous irez accompagner vos hommes (ou l'enverrez comme un grand) voir Captain America (merci IKKS). Vos adresses par email, les filles !

00:59 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : isabel marant

25 avril 2011

"Little green bag" (The Barenaked Ladies)

Où une souris verte, qui courait dans l'web ...

Pour me mettre au vert, je n'avais pas attendu que Nicolas Hulot enfourche sa bicyclette bleue, blanc, rouge en vue de sauver la planète. Non, mon esprit ment(h)alo s'est ranimé il y a plusieurs semaines,  mais pas une seule minute pour vous en causer. Vous montrer  mon dernier travers fashion. De là à glisser un bulletin en faveur d'Eva-ngelina Joly dans l'urne lors des prochaines présidentielles, il n'y a qu'un pas que je franchirai pas maintenant, pas devant vous. Devant vous, je le nie en color-block. Une touche de green, Oh Micky you're so fine, suffit à ma vie et ma moderie.

jérôme dreyfuss, isabel marant,

 Sac Enzo Jérôme Dreyfuss

Lire la suite

14 février 2011

"Blue steel" (Bot'Ox)

Où après le Parc des Princes, la princesse trouve sa parka

A un moment donné, il fallait bien que le mot "FIN" s'inscrive, en lettres désargentées, sur le film de ma quête de la parka Isabel Marant. Il fallait bien que je reprenne le fil de ma vie vestimentaire, sans plus jamais regarder en arrière. Savoir désaimer, sans rien attendre en retour, pour plagier du Florent Pagny millésime 1998 (la France qui gagne). La Galliane qui perd, elle se tient devant vous, avec sa dernière acquisition. Une parka. Griffée Isabel Marant. Elle est presque ... noire, elle est presque ... doublée de fourrure, elle est surtout sur mes épaules et plus dans mes rêves.

070220111073.jpg

Parka Isabel Marant (hiver 2011), escarpins Repetto, bonnet Sandro, sac Balenciaga

070220111074.jpg

Appelez-moi la Schtroumpfette en chef avec mon bleu de travail, j'assume tout. Sachez en plus que la beauté se dépare de sa doublure et de sa capuche moumoutées pour devenir une parka mi-saison super bien coupée. Si ce n'est pas un achat malin, je n'y comprends plus rien. C'est à se demander si entre ma vieille Comptoir des Cotonniers et ma Sessun adorée, je ne développe pas une sérieuse addiction. Emparquetée, et je vous laisse juge d'effets.  Vous-ai je causé de ma "parkaki" ? Bientôt, bientôt. Laissez-moi le temps, au sens météorologique du terme, de la porter. Fonctionnons au cas par cas, mesdames.

PS : le tirage au sort de l'HDMV a parlé. Les commentaires 12 et 28, soit Lilou64 et La cavalerie, j'attends un email avec vos adresses postales, les filles.

01:40 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : isabel marant