Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 août 2011

"Kiss the bride" (Christophe Willem)

Où la carpe se marie au lapin

La mariée portait des Repetto vernies rouges. Comme un petit fruit défendu, qu'elle ne dévoilait qu'à la demande, des salomés pomme d'amour pour de sa vie, le plus beau jour. C'était osé, osé et réussi, tant et si bien que j'en ai maudit, au final, ma tenue bien tradi. Camel et blanc, tout fout l'camp, moi je vous le dis. Rien pour twister l'ensemble, même pas un chignon, même pas un bracelet vert amazonie, rien. La plus plate harmonie. Risque zéro sur l'échelle du vestiaire.

Sandro, Abaco, Jonak, Repetto

Robe Sandro (2011), compensées Jonak (2011), ceinture Les Composantes (2011)

Et puis j'ai eu le temps de ruminer ma prudence, avec sous les yeux, les escarpins bleu électrique de ma copine Adeline. Le deuxième effet Keep Cool, après les Repetto rubis. Ca m'apprendra à redouter le mix de couleurs aussi fort que ma deuxième ride (la première est arrivée, merci de votre sollicitude, je vous la présenterai bientôt). De toutes façons, me dis-je en mon for intérieur, la mariée était trop belle pour que je cherche, ne serait-ce qu'une micro-ipod-nano seconde, à lui voler la vedette. Prudence est mère d'amitié, c'est bien connu. D'ailleurs, pour me remercier, la reine du jour m'a envoyé tout droit son bouquet. Au prix d'une haute lutte (mesurer 1m80, cela ne sert pas QUE dans les rayons des supermarchés, NDLR), qui a coûté la moitié des pétales de l'ensemble, j'ai remporté le trophée, rapporté fissa sous le nez de l'HDMV. Mariée dans l'année. A voir la tête de mon perdreau, c'était vraiment le bouquet final.

PS : et sinon, recevoir le sac pochette prévu pour compléter la tenue le lendemain du mariage, ça vaut combien, dans l'échelle de la loose ?

sandro,abaco,jonak,repetto


01:43 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sandro, abaco, jonak, repetto

27 juin 2011

"Dress" (P.J Harvey)

Où la belle des champs a soigné sa robe

Il va bien falloir que je me fasse à l'idée, à défaut de me faire couper les jambes, ou de prendre mes jambes à mon cou, et ce serait un coup de folie. Ce qui, pour la plupart des créateurs, est une robe, devient à mes yeux, ou plutôt à ma taille, une tunique. La blague traîne en longueur, saisons après saisons, et je m'adapte, tant bien que mal. Une fois je ceinture, une autre je blouse, la troisième j'abandonne. Pour ce modèle Ba&sh repéré dès le début de saison, j'ai choisi la première option. Cette robe, de maître, je l'ai prise de haut, et elle est devenue top.

240620111652.jpg

Robe Ba&sh (2011), blazer Sandro (2011), Sac Matières à Réflexion

Lire la suite

24 janvier 2011

"Le Bilan" (Neg Marrons)

Où c'est le bilan, tranquillement, en savourant chaque instant

On va faire simple, ce lundi matin, voulez-vous bien. Simple dans le dire, et simple dans le montrer. Dire que les soldes se sont déroulées sans encombre, comme un charme, dans la bonne taille, merci. Montrer aussi deux de mes acquis, l'un sur Internet, l'autre en boutique, on les marie ? Gai, gai, marions-les, cette jupe et ces souliers. La jupe Vanessa Bruno, ça ne sera pas sa journée, ça sera son année. Matière, coupe, tombé, c'est la 8e merveille du monde. Je l'aime tellement que je n'ose pas tellement la mettre, car je ne mène pas la vie qu'elle mérite. Elle mérite d'autres vies que la mienne, celle d'Alix par exemple, qui lui fait voir du pays (New York), des gens importants, des escarpins Miu Miu et non mes Repetto. Le comble, la grande qui se fait toute petite devant une mini.

19012011977.jpg

Pull et jupe (2011) Vanessa Bruno, souliers Repetto

Lire la suite