Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 juin 2011

"Get it on" (T. Rex)

Où je suis franchement blasée, et contente de l'être

Et si on évacuait le sujet des soldes comme le dernier sujet éventé du bac S ? Ni vu, ni connu, j'ventile, j'disperse, aussi discret qu'un forum de jeux vidéo, et personne ne perd aux points ? Alors pour la grande dame du 110, un blazer Sandro framboise écrasé (parce que j'avais trop peur du corail d'Asos, surtout de sa matière, de sa longueur, de son absence de la moindre demi-livre de réduction), une paire de Repetto de cet été en sweat gris, une marinière Bérangère Claire parce que Bérangère Claire, et un maillot Princesse Tam Tam. Addition salée, je vous l'accorde, en ce qui me concerne on n'est pas loin du nombre d'or. Mais depuis que j'ai résolu ma quête, solutionné mon problème, rien ne pourra aller de mal en Pi.

230620111641.jpg

la-tendance-mode-le-rose1.jpg

230620111644.jpg

230620111645.jpg

Oui, ce maillot n'était pas vraiment soldé, au sens premier et chiffré du terme. Plutôt sold-out, on y était presque, à quatre lettres près. On a bien droit à une marge d'erreur, non ? Combien de décimales après la virgule ? Même pas une ? Allez, les filles, on peut essayer d'arrondir les angles, quoi ?

PS : V'la ti pas maintenant que je suis sur Twitter (@Galliane_Blog) ?

07 juin 2011

"Nico Teen Love" (BB Brunes)

Où l'habit ne fait pas le moi

Mes parents ont fait de moi une fille droite, mais m'ont élevée clopin-clopant. Qui une Benson & Hedges au bec, qui une Marlboro light entre l'annulaire et le majeur, et voilà leur petite dernière à deux doigts de tousser tout ça. Alors non, je ne dirai jamais I love you, Philipp Morris, et malgré mes faux-airs de Gitane du sud, j'ai réussi à ne pas me faire enfumer. Ma seule concession, on ne va pas mégoter ici : ma passion pour le camel, mais uniquement en cuir (et pas de chameau). Voyez ce sac, d'ailleurs, dont on reparlera très bientôt. Mais quand je regarde ce tee-shirt Sandro, je me dis qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Tournicotine, tournis 100% coton.

240520111520.jpg

Tee-shirt Sandro (2010), jupe Suzie Winkle (2011), ceinture Zara (2011), sac ...

240520111523.jpg

240520111516.jpg

240520111521.jpg

Comme cette jupe-là. Elle est tangerine, non ? Pas orange, pas la couleur que je déteste par-dessus tout ? Elle est abricot, n'est-ce-pas, ce n'est pas le fruit de mon imagination ? Ce qui est sûr, c'est qu'avec sa couleur brugnon, et sa coupe parfaite, elle me file une sacrée pêche. Suffisant pour revoir tous mes principes de non-fumeuse vaccinée à la vitamine C. Et pour arrêter de vous bassiner avec ma salade matinale.

PS : avec le code VP30, 30% de réduction sur l'eshop Warmi, et les frais de port sont gratuits !

14 janvier 2011

"Get shorty" #15

Où le vendredi, c'est free party

LA BONNE ADRESSE

Il a le prénom d'un des plus chouettes dandys du cinéma britannique, qu'on aurait volontiers fait changer de bord d'une oeillade en coin, d'ailleurs. Il a le presque nom du compositeur de la musique de La Boum (désolée, je n'ai pas trouvé mieux comme référence). Il est surtout celui qui monte en flèche dans le monde bien balisé des chausseurs de stars. Rupert Sanderson. (Ah si, il y avait aussi "il a le nom de l'acteur couteau-suisse qui interprétait Mac Gyver tous les samedis après-midi sur TF1"). Rupert Sanderson, il habille les pieds de Carey Mulligan, des Gossip miss, de Gwyneth Paltrow, les tapis rouges en tous genres, et bientôt nos 36-37. Oui, le Rupert a ouvert sa boîte (de Pandore, vu le tarif de ses créations) sur Paris, quartier du Palais Royal. On n'en attendait pas moins d'un sujet de sa Royale Majesté, dear.

rupert3.JPG

coupure.jpg

(Ca, c'est quand Vogue en parle aussi)

Lire la suite