Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 mai 2011

"Black or white" (Mickaël Jackson)

Où je vais en devenir zèbre

Dans la vie, pour moi, c'est fromage et dessert (oui, j'ai de la chance). Le beurre et l'argent du beurre. Et le cul du crémier, s'il est bien moulé comme ses fromages frais. Je ne choisis pas, je prends tout, dans un grand élan de générosité envers moi-même. Renoncer, c'est mourir un peu, a sûrement dû se dire une fois Napoléon sur une montagne, et moi du haut de ma colline boulonnaise, je suis bien d'accord avec lui. Sauf. Sauf pour le noir et blanc. Jamais, au grand jamais, je n'ai porté de noir et blanc ensemble. Le syndrome Madame de Fontenay, sans doute. Un mariage de deux couleurs antagonistes auquel je m'oppose clair et net, "si quelqu'un connaît une raison valable de d'opposer à cette union, au fond de la salle, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais". Allez comprendre ce manichéisme de penderie, cet esprit de non-contradiction. Mais c'est bien connu, avec l'âge, on s'assouplit. On revoit ses principes, surtout quand ils sont si peu fondés. Et si peu Chanel. Ah ah. Enfin, surtout si peu Zara, dans ce cas-là.

220520111512.jpg

Lire la suite

29 avril 2011

"Vendredi, get shorty !" #25

Où le vendredi, c'est hara-kiri (concours inside)

ABANDONNEE

Jeudi soir, 22h38, Desperate Housewives vient de s'achever sur Canal + et il faut se rendre à l'évidence :  je suis toute aussi désespérée que Lynette, Bree, Susan et aussi sexy que Gabrielle. On m'a posé un lapin, et pas en fourrure sur le col d'une parka hors de prix. Je veux dire, on NOUS a posé un lapin, en l'occurence la créatrice programmée pour ce billet de vendredi. Pas les photos, pas les infos, pas le code promo, bref, triple zéro et la tête à Toto. Alors Laury, tu as de la chance 1) d'avoir un minois de chat 2)  d'avoir du talent 3) que je ne sois pas une psychopathe 4) que j'ai reçu l'accord de prêt de ma banque pour mon achat d'appart aujourd'hui (youpi, youpi, à moi les joies de l'ISF et des ravalements de façade). Donc, je te pardonne, je t'absous, et je me lance dans une grande improvisation de billet sans photo de look perso (oui, il a plu, rangés la marinière et le slim coloré, ô gué ô gué). Alors on commence par quoi, hum hum ... Tenez, trois de mes obsessions chaussures du moment, futures acquisitions disons-le tout net. Si ma banque m'accorde mon prêt.

sessun,see by chloé,a certain romance,k. jacques,petite mendigote,x-factor

Les Noyak navy de Sessun.
Avantage : le talon (4,5 cm). Inconvénient : le prix (178 euros)
K-Jacques-St-Tropez-Caravelle-zebra-print-sandals.jpg

Les Caravelle zèbre de K. Jacques.
Avantage : le zèbre. Inconvénient : le prix (215 euros)

Lire la suite

28 janvier 2011

"Get shorty" #17

Où le vendredi, c'est get busy

LA BONNE PIOCHE

Il est partout, il n'y avait donc pas de raison qu'il ne passe pas par ici, et qu'il ne repasse bientôt pas par là. Maxime Simoens. J'ai dû lire trois portraits sur lui cette semaine, entre Grazia, Elle, et coetera. Son sens du glamour, ses finitions, sa géométrie variable: après Leighton Meester en Gossip Girl, il habille les 3 Suisses cet été. Un grand écart réalisé compas deux. Cet ensemble carré comme tout est loin de me faire tourner en rond (plutôt en bourrique).

simons.JPG

Maxime Simoens pour les 3 Suisses

Le short-jupe. La seule et unique façon de me faire aimer le short (et celle qui dit jupe-culotte, les fesses je lui botte !)

Lire la suite