Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mars 2009

"Lollipop" (Flaming Hanley)

Où il va falloir mettre les choses à plat, avant que l'été ne nous invite à prendre de la hauteur

Veuillez accepter céans mes plus plates excuses pour cette absence injustifiée. J'étais ailleurs, de la tête, des pieds, mes 27 ans à peine sonnés. Mais j'étais aussi à fureter entre deux rayons, à tâter de la blousette, à guetter le petit boléro printanier. A étrenner, sur le parquet du Passy Bon Marché, mes nouvelles Repetto adorées. Outrancières. Audacieuses. Pile électriques, comme je les aime, et comme on m'a dit de les aimer dans ces bons vieux magazines prescripteurs de tendance. Colorama, tu es mon roi, bon pied bon oeil, je t'obéis.

007.JPG

Ballerines BB bleu électrique vernies Repetto, offertes par l'Amoureux

N'allez pas m'accuser d'une nouvelle lubie, de la ballerine flashy il y en par là, par ci. Chez Isabel Marant, toutes aussi bleues, voire rouge par exemple. Et si la couleur fait peur, il ne vous reste plus qu'à marcher dans les clous. Chez Maje, chez Ba&sh, chez Sandro, on y est allé de son petit soulier rock'n'roll de printemps :

 

ballerinessandro.jpg
Photo Fanny

 

... Comme chez Vanessa Bruno :

ballerinebruno.jpg
ballerinesvertes.jpg

Collection printemps-été Vanessa Bruno

Donc avant de reparler spartiates à talons, bottes trouées, bref, de jouer à la chalala perchée, on se remet à la ballerine citadine. Chaque chose en son temps, et les orteils seront bien gardés. (Chute absolument foireuse sur laquelle je décline toute responsabilité rédactionnelle.)

00:20 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : repetto, vanessa bruno

15 décembre 2008

"I'll kill her" (Soko)

Où la jeune génération d'actrices françaises, mes fesses

Elle était plantée, là, deux trois pièces sous le bras. Un peu poupée perdue, les joues rosies, les jambes inexistantes dans un slim taille 32, de vieilles bottes marron boueuses aux pieds, icône grise sur le parquet brun, et la foule qui l'entoure, et les piaillements de la féminitude ambiante. La blonde C******* P. avait choisi d'affronter les soldes presse Vanessa Bruno le jour de l'ouverture, comme les autres dindes qui se trouvaient là, comme moi. Comme moi, qui poireautait sagement pour payer dans la file prévue à cet effet. C******* P. était tout au bout au bout au bout, et moi tout au début, début, début, début. Nos regards se sont croisés, j't'ai reconnu, que je lui disais mentalement, même que hier soir, t'étais sous l'eau à lutter contre Harry Potter sur TF1. J'aimerais bien être à ta place, qu'elle m'a répondu de son regard plus si éthéré, parce que j'en ai pour une bonne heure d'attente avant de payer.

La poupée perdue, d'un coup, s'est animée. Est allée trouver la vendeuse, murmurer "Vous savez, je suis C******* P.,  je suis en tournage, je n'ai pas le temps de faire la queue pour payer". Et c'est comme ça que la poupée psychédélique a grillé la politesse à une batterie de dindes, dont des femmes enceintes, des femmes qui bossent à 14h00, des femmes qui n'ont pas combattu Harry Potter sous l'eau.

Un peu plus tôt, dans la file d'attente, une certaine chanteuse qui compte 1,2,3,4 tell me that you love me more, blaguait, elle, avec des femmes fans, parlant même d'échanger un café, feistive. Moi, quand je suis arrivée à la caisse, j'avais un tout autre air en tête : "That bitch blonde girl, if I find her, I swear, I swear, I'll kill her." Même Voldemor, et même Harry Potter Winston, ils pourront rien pour elle. Comptez sur moi pour ne pas faire de poésie.

005.JPG
Total look Vanessa Bruno : jupe boule bleue marine, sweat gris, legging ardoise

03 septembre 2008

"Store bought bones" (The Raconteurs)

Edit : en rouge, les nouveaux prix et les pièces vendues ..

Où il n'y aura rien de spirituel dans ce qui va suivre, mais notez l'effort pictural tout de même

Il n'y a rien de bien passionnant à écrire sur un vide-dressing. On va donc aller à l'essentiel : cette petite braderie a lieu ici et maintenant parce que c'est la Fashion week carreaux, et qu'il y a deux pièces qui en ont. Même Kierkegaard n'aurait pas pu faire plus aisé s'il avait voulu. J'ai beau me gratter le chignon sept fois avec mon Bic en ce moment même, je ne vois rien d'autre à ajouter à part que :

- les prix sont frais de port en colissimo compris (sauf la chemise H&M, envoi lettre)

- envoyez vos paiement rapidement que je groupe les expéditions à la Poste

- ces vêtements sont soit neufs et étiquetés, soit en excellent état évidemment

014.JPG
Tunique Isabel Marant, taille 38/40, dégriffée en haut mais avec étiquette matière griffée au nom de la créatrice, manches trois quarts
65 euros VENDU

Gilet sans manches Gap, bon état mais quelques bouloches visibles sur la photo, 29 euros  VENDU

015.JPG
Chemise manches ballon H&M très "Bérangère Claire", T36 mais va à un 38, taille empire
12 euros VENDU

013.JPG

Sweat Athé de Vanessa Bruno gris, taille 2, manches légèrement ballon, col rond
45 euros VENDU

013.JPG
Spartiates noires à franges Swildens, 41, comme neuves, 45 euros

018.JPG
Robe Sandro neuve et étiquetée, colori marron ocre avec noeud au col, très babydoll, taille 2, 49 euros VENDU

027.JPG
Robe Isabel Marant, idéale aussi avec collants et gilets, taille 2, 90 euros VENDU

022.JPG
Tunique vieux rose Scarlett Roos, fines rayures dorées, taille 2, boutonnée au col et manches légèrement ballon, 35 euros VENDU

004.JPG
Long gilet Maje sans manches en laine grise, taille M (38/40/42), 45 euros, VENDU

Pour valider l'achat d'une pièce, un email à lesgrandesfillesmodeles@gmail.com. Demain, on revient avec un peu de spiritualité (vous aimez la bière, au fait?)