Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 octobre 2010

"I need a dollar" (Aloe Blacc)

Où vous reprendrez bien un petit coup de rouge

Un beau jour, ou peut-être une nuit, sur mon sofa, je m'étais avachie. A la télé, une émission de débat sans grand intérêt, avec un thème fort et porteur du type "la presse people est-elle un mal nécessaire?". Si vous attendez de moi une réponse, passez votre chemin du matin, parce que ce jour-là, je n'écoutais pas. J'étais tout bonnement happée par la tenue de l'intervenante : une simple chemise blanche avec un gros cardigan rouge. Jingle Bells, mes yeux en reniaient leurs prunelles, j'en suis devenue albinos tellement je me suis dit que c'était classe. Et depuis ce beau jour, ou peut-être cette nuit, dans mon viseur, c'est l'alerte rouge.

terryrouge.jpg

Gilet Mango, campagne Terry Richardson

zararouge.jpg

Gilet Zara

giletrougevirines.jpg

Gilet Laurence Doligé (Vitrines Parisiennes)

giler.jpg

Gilet American Vintage

En attendant que la version longue de ce dernier substitute n'atterrisse allegro colissimo dans ma boîte aux lettres, j'ai décidé de jouer au rouge-gorge.

19102010583.jpg

Robe Zara, ceinture School Rag, veste Maje, snood rouge Monoprix

19102010585.jpg

Ne manquerait plus à cette tenue qu'un petit sac pour finir le colorama. Nous en reparlerons tantôt. Quand les poules n'auront pas de dents, qu'il n'y aura plus d'essence à la pompe, que les Vélib' seront volés et que Jean-Luc Mélenchon aura eu la peau de Pujadas, bref, Armaggeddon.  Petit indice (pour le sac) : I'll be back.

30 mai 2010

"Canonball" (The Breeders)

Où je saisis la balle au bond

Pourquoi je n'étais pas là cette semaine, vous vous le demandez sûrement, et vos ongles s'en soiuviennent. Je traînais au pays de la terre rouge, de la balle jaune, du ciel pas souvent bleu, du béton gris, des hôtesses roses, du studio Orange, des badges multicolores, bref, Roland-Garros. J'y travaillais, hein, je ne me dorais pas la pilule devant le fessier galbé de Rafael Nadal (je ne faisais pas que me dorer la pilule, je rectifie).  (Et pas  uniquement devant le fessier galbé de Rafael Nadal, Fernando Verdasco est pas mal non plus, essayez-voir). D'ailleurs, allez constater par vous-même dans le très chouette reportage photos réalisé par Anne-So', et cherchez bien, vous allez m'y trouver. Un petit look estival, vite fait en passant, que j'ai étrenné sur le Suzanne-Lenglen ... en hommage à Suzanne Lenglen, qui n'était pas la dernière des élégantes d'ailleurs.

25052010071.jpg
Top Eple & Melk, jupe taille haute Zara, sandales Zara, sac Balenciaga
Vous avez noté, le ruban de l'accréditation assorti au sac ? Oui, vous avez noté, suis-je bête. Et bien parce que vous avez l'oeil, je vais revenir très vite, et vous en faire voir de cette couleur. D'ores et déjà, appelez-moi, la dame au camel ... Hi ha !

06 mai 2010

"Shelter" (The XX)

Où tous les chemins mènent à Boulogne-Billancourt

Il n'est de bonne compagnie qui ne se quitte. Alors, ciao la Fiat 500 bleu layette, ciao le Colosseo, ciao les gelati Old Bridge, ciao les risotti, baci baci tutti amici, et retour à la voie pavée boulonnaise. Une voie pavée de bonnes intentions, aussi, ranger ma garde-robe, trier, mettre de la couleur dans mes grisantes griseries, porter mes manteaux au pressing. Pour ça, j'ai donné aujourd'hui, même qu'à côté du 5 à Sec, il y a une vitrine Zara, dans la vitrine Zara, une tunique blanche à fleurs poudrées, dans la tunique, il y a désormais moi.

001.JPG

Tunique Zara, sac Vanessa Bruno

Mais on fait quoi, là, avec de telles températures ? On ne va pas être obligées de redescendre à la cave chercher la valise de vêtements d'hiver à peine descendue ? HEIN ? On ne va pas, n'est-ce-pas ? Brrrr, j'en frémis d'avance.

00:21 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : vanessa bruno, zara