Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 octobre 2013

"Appearances" (Donovan)

Où c'est la grande illusion, mais pas l'évasion

La fille que vous voyez là ne se pèle pas du tout les bras. Elle n'a pas les cheveux sales, et surtout, elle est d'une humeur incroyable, du genre à se taper des barres de rire avec sa copine la haie juste derrière. Non, elle n'est pas malade à en crever, avec un peu de fièvre, la gorge qui gratte, bientôt le nez qui coule, très vite le nez qui pèle. La fille que vous voyez là est blogueuse mode, alors non, elle est bien au-dessus de ça. Le choix des mots, le chic des photos. 

jupeouvOK.jpg

jupeencore.jpg

julepegnde.jpg

Bon, bien évidemment, vous vous en fichez de savoir que cette prise de vue a été réalisée il y a une semaine alors que j'aurais vendu ma fille (ouch) (mon trésor) pour une boîte d'actifed. Et que les femmes qui ont accouché il y a peu de temps ont les cheveux qui regraissent inexplicablement vite (48h sérieux ?). Vous voulez juste savoir si cette mignonnerie de jupe Zara est de la collection actuelle. Le bon tissu, la bonne coupe, le bon prix, bref la bonne affaire. Et comme je suis bonne à tout faire, je vous réponds oui, elle est de cet hiver, et je libère vos coeurs enamourés et vos portefeuilles déployés vers les Zara de votre quartier. Et pour les autres, sachez que la pénurie de Fervex est enfin finie en pharmacie. Et forcément, mon rhume aussi. 

13 septembre 2013

"Vendredi, get shorty !" #119

# LA BELLE COLLEC'

Valentine Gauthier est marseillaise, ce qui, en soit, est une énorme qualité. Cela, tout le monde ne le sait pas, alors que tout le monde qu'il est beau sait qu'elle a du talent. Qu'elle choisit ses imprimés comme personne et anticipe parfaitement ce dont on aura envie la saison d'après. Et donc, pour sa nouvelle collection, elle a shooté ses modèles à la Cité radieuse de Le Corbusier. Regardez-ça, et vous serez d'accord avec moi : cette fille est dans le vent. Mistral gagnant. 

Capture d’écran 2013-09-12 à 23.06.40.jpg

Capture d’écran 2013-09-12 à 23.06.57.jpg

Capture d’écran 2013-09-12 à 23.07.14.jpg

Capture d’écran 2013-09-12 à 23.08.07.jpg

Capture d’écran 2013-09-12 à 23.08.41.jpg

Capture d’écran 2013-09-12 à 23.09.02.jpg

Et le point fort de cette collection ? Le mix d'imprimés.
Oui, il y a des pois, et ça me laisse sans voix.  

Lire la suite

07 janvier 2013

"Big big world" (Emilia)

Où on change un peu de décor

Mon petit monde tourne de plus en plus rond. Aussi rond que ces courbes qu'adopte désormais mon ventre, comme pressé, depuis quinze jours, de faire valoir au reste de la planète sa forme éclatante. Rond, comme le doux ronron dans lequel je m'installe, bercée par les petites collines que je vois apparaître frénétiquement sur mon abdomen. Rond, à l'image du cercle que j'ai envie de dessiner autour de nous trois, le triangle amoureux qui se vit tout doucement, sa voix qui enrobe mon ventre et sa main qui cherche le premier contact. Alors forcément, la jolie petite jupe bordeaux que je porte ci-dessous, désormais, j'ai vraiment du mal à la fermer. Les pulls se distendent, et je dis peu à peu adieu à certaines de mes habitudes vestimentaires. Mais ma penderie a, elle, la plus jolie raison d'être empêchée de tourner en rond. 

bigouv.jpg

bigoulegende.jpg

Lire la suite

03 décembre 2012

"Black or white" (Mickael Jackson)

Où je fais un peu plus dans la nuance

Jusqu'à aujourd'hui, dans ma vie, rien n'a jamais été noir et blanc. Jamais. C'était soit noir, soit blanc, soit gris, j'annonçais toujours la couleur. L'un dans l'autre, donc, mais jamais l'un avec l'autre : chez moi, les opposés ne s'attirent pas. Ils me font fuir. Allez donc comprendre comment, depuis quelques mois, je me suis mise à découvrir que ces deux couleurs étaient faites pour s'entendre. Que je n'aurais pas forcément l'air d'un manchot endimanché si je mariais ces tons dans un imprimé photocopié. Il y quelques semaines, je m'étais timidement lancée avec ce foulard American Vintage. Un essai concluant, puisque j'ai déniché chez ma bonne fée Twitter Marlène la robe assortie, introuvable sur ma banquise boulonnaise. Depuis, je me suis dit que le manichéisme était vraiment passé de mode. 

noirblancouv.jpg

noirblanclegende.jpg

Lire la suite

21 novembre 2012

"Sleep warm" (Frank Sinatra)

Où il n'y a que la maille qui m'aille 

Dans la belle famille de "mes petites marottes", petites manies pour grande folle de sa penderie, il y a, chapitre 14, la maille épaisse. Ne pas comprendre ici la maille qui gratte, ou trop lourde, mais la maille cotonneuse à gros grain resserré. Presque nid d'abeille. Pas pull irlandais, mais plus pull scandinave, impeccable de régularité et au tombé plein d'aplomb. Genre le pull qui se pose là, "hey c'est moi le beau pull et je te promets, tu ne vas pas avoir envie de m'enlever au bout de cinq minutes". Il n'y a que cette maille qui m'aille, si on y réfléchit bien. Un point (mousse ou jersey), c'est tout. 

bellemailleouv.jpg

bellemaille2.jpg

bellemaille1.jpg

Lire la suite

14 novembre 2012

"Bootie call" (All Saints)

 Où les talons me bottent de plus en plus

Depuis quelques mois, ne me demandez pas comment la révolution s'est produite, j'ai décidé de prendre de la hauteur. Il se trouve que depuis quelques mois aussi, je prends de la largeur, il était peut-être temps de compenser. De se ficher un peu, aussi, de ne plus passer les portes, d'effleurer les lustres, ou de faire prendre des tickets aux mamies qui veulent le paquet de purée placé comme par hasard sur le plus haut rayonnage du Monoprix. Ca y est, mesdames, je fais 1m80 et je porte des talons. J'assume, j'aime, j'irradie, ça plane pour moi en apesanteur (Plastic Bertrand feat. Calogero). Et dans ma penderie, les boots s'accumulent, pas les centimètres ceci dit (elles plafonnent à six sur l'échelle du Talon). Vous vous souvenez peut-être de ma collection de ballerines d'été, voici donc ma farandole de boots d'hiver. 

bootiecall.jpg

 (De gauche à droite, Comptoir des Cotonniers, Sessun, Maje, Maje 2, Sam Edelman, Isabel Marant)

bootie1.jpg

Lire la suite

05 octobre 2012

"Vendredi, get shorty!" #81

INSTANTANES

Vous en avez mangé de la Fashion Week, le matin, le midi, le soir, à la télévision, dans vos journaux, sur Twitter avec les instagram des invitations et des chaussures qui piétinent sur les parvis, bref, vous êtes fashion weak. Moi, je leur aurais bien piqué quelques trucs, à ces jolis oiseaux à la mode de chez nous. En parcourant donc deux ou trois blogs de streestyle, je me suis dit que je leur aurais bien emprunté ...

st3.jpg

st5.jpg

st1.jpg

st2.jpg

st6.jpg

st4.jpg

Photos de FacehunterThe Sartorialist & Easy Fashion 

Lire la suite

28 septembre 2012

"Vendredi, get shorty!" #80

LE MOT D'EXCUSES

"M. Et Mme Grandefillemodèle tiennent à excuser l'absence de leur fille Galliane, mercredi 25 septembre, clouée au lit par une méchante angine. Une angine contractée dès la semaine dernière parce que leur écervelée enfant s'est baladée en bras de chemise alors que les températures se sont mises à baisser. Salutations respectueuses."

PS : Ci-joint, les photos du délit, la malheureuse ayant été immortalisée lors de son jour d'égarement vestimentaire. 

the sartorialist,zadig & voltaire,by bvl,exquises indécises,bolia,princesse tam tam,yuko,american vintage

the sartorialist,zadig & voltaire,by bvl,exquises indécises,bolia,princesse tam tam,yuko,american vintage

the sartorialist,zadig & voltaire,by bvl,exquises indécises,bolia,princesse tam tam,yuko,american vintage

Lire la suite

13 juin 2012

"Alice and June" (Indochine)

Où je jette un froid

Ca aurait pu être un 23 septembre, un 15 octobre, un 4 novembre, un 30 décembre. Un matin de janvier, une après-midi de février, une giboulée de mars, un poisson d'avril, mais non, c'est bien un 13 juin. Un 13 juin, où je porte laine, perfecto, jean, du noir, du gris, souris la vie. J'ai froid, ça se voit ? La seule concession que je me suis autorisée, c'est le nu-pieds dans mes souliers. Elle est bien maigre, ma parcelle d'été. Détestable en tout point, ce temps qui lisse les sujets de nos chers blogs. Je le sais bien, causer météo est le degré zéro de la blogo. Je le sais bien, mais j'assume. Si je m'écoutais, je vous balancerais des looks de l'hiver prochain, tiens.

DSCN0865.JPG

Perfecto Zara (old), jean Ba&sh (old), top et gilet American Vintage (old),
ballerines Marc Jacobs, sac Les Composantes

DSCN0868.JPG

Lire la suite

01:55 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : american vintage

07 mars 2012

"Fade to grey" (Visage)

Où l'accessoire m'est, finalement, essentiel

J'ai peut-être la fantaisie littéraire, je n'ai jamais eu la fantaisie vestimentaire. Et encore moins militaire, n'en déplaise à feu-dieu Alain Bashung. Depuis que je sais m'habiller toute seule comme une grande, je fais preuve d'une originalité extrême quand je fais du shopping. Sérieusement, si vous voulez vous marrer, autant que devant La Vérité si je mens 3, venez avec moi un jour arpenter les rayons. Vous entendrez : "Ouah, un sweat gris!". Encore : "Chouette, un slim gris, je n'en ai que trois dans ma penderie, il m'en manque un pour les jeudis". Vous opinerez :"Purée, cette blouse noire est quand même sacrément bien coupée". Vous sursauterez : "Oui, mais le slim gris, c'est un peu le nouveau jodhpur" (Là, c'est quand je me prends pour une rédactrice de front-row en plein nervous breakdown). ("So jet-lag") Noir, gris, anthracite, silex, bleu marine, du sweat et du coton, plus c'est long plus c'est bon. Plus c'est tout con, plus c'est mignon. Appelez-moi la passe-muraille. Bref, heureusement qu'il y a l'accessoire pour vitaminer un peu mes tenues.

IMG_1033.JPG

Oui, donc là, ma nouvelle acquisition, une blouse American Vintage fin de soldes d'hiver. Noir et blanc, non mais quelle audace, les mots me manquent. Pour faire illusion deux secondes "je suis blogueuse mode, merde", j'ai pris mon Sunny Zadig & Voltaire bordeaux au bras. En vrai, aucune tentative modeuse là-dedans, c'est juste qu'au rythme où il sort ces derniers temps, il va même devenir mon sac de couchage. Je ne sais pas mentir.

IMG_1035.JPG

Je me rends compte que je porte aussi un gilet American Vintage idem fin de soldes, et à ce propos je dois vous signaler quand même qu'il reste des trucs sympas dans leur rayon promos (et les frais de port sont à 5 euros, un événement pour cette enseigne chiche en cadeaux).

motagevintage.jpg

Oui, je vous ai même mis de la couleur dans cette sélection. Parce qu'au fond, je suis persuadée que mes lectrices sont bien moins ennuyeuses que moi dans leurs chichis et leur manies vestimentaires. J'vous laisse, je vais enfiler mon super joli chouette sweat Brooklyn We Go Hard à peine reçu. Un sweat. Un sweat... gris.

PS : Ouais, mais gris, c'est le nouveau noir.
PS : Je me sépare d'un sac (noir) Sessun sur le vide-dressing ! Et ma soeur de plusieurs pièces (Sessun, Ba&sh, Sandro, K. Jacques...) plus un superbe "Luc" noir Jérôme Dreyfuss ici.