Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 novembre 2010

"Too little, too late" (Metric)

Où après l'heure, c'est plus l'heurt

L'Histoire ne retient jamais les trains qui arrivent à l'heure, qu'on se le tienne pour dit. Sans retards, pas d'histoire, pas de vie, et pas d'ici. Tchou tchou, sans crier gare, j'ai enfin décidé de me mettre sur de bons rails en avouant mon plus gros défaut en matière de mode : je me réveille toujours un an trop tard. Toujours, always, une nana très late, c'est clair et nett. Pas une fois je n'embarquerai dans le wagon de la tendance, non pas que je ne le vois pas, mais je le trouve bondé pour de bon. Pour de bon, je prends donc le prochain. Il faut aimer son prochain, moi je l'adore. Regardez cette robe Comptoir des Cotonniers : deux ans après tout le monde, la voilà sur moi, et vu que je suis seule à la porter, j'ai plutôt bon dos.

20112010731.jpg
Robe et blouson Comptoir des Cotonniers, bottes André, sac Balenciaga

Lire la suite

01 octobre 2010

"Get shorty #3"

Où les brèves du vendredi, ça rend plus belle la vie

ADOPTEES

Les ballerines rouges vernies André, dont je vous causais la semaine dernière. Les voilà devenues indispensables à mes pieds, question confort, question look, "question fashion" (à prononcer "fa-chion", sinon vous me bousillez tout l'effet de ma phrase. On respecte mes effets, merci). Avec elles, on ne voit que moi. J'en deviens rouge de plaisir, une vraie Golden Lady dans les couloirs du métro. Si je me penchais, je crois bien que j'entendrais le bitume me dire merci. Si, si.

30092010521.jpg

Top Comptoir des Cotonniers, jupe Sandro, ballerines André, sac Balenciaga

 

Lire la suite

24 septembre 2010

"Get Shorty"

Où le vendredi, c'est fashion speedy et concours gentil

VOULUES

Rouge aux joues, rouge à lèvres, rouge-gorge, ne manquait plus que rouge ... à mes pieds. Après maints repérages, avoir pesé le pour et le contre, tâté la marchandise et découpé du bon de réduction (merci Public Look), les feux étaient passés au vert : aux ballerines pomme vernies, j'ai dit oui, oui, oui.

23092010496.jpg

Ballerines André, collection hiver 2010

Mais il y a bien d'autres jolis modèles à se mettre sous la main. La preuve, avec cette sélection impeccable pour aller arroser ses géraniums.

ballerinesoruges.jpg

Ballerines Polder et Delphine Conty sur Place des Tendances

Lire la suite

28 avril 2010

"Right for me" (Justin Timberlake)

Où il faut rendre à Mimnor ce qui appartient à César

Pendant que les bourses européennes dégringolent, que Lyon quitte la Ligue des champions, que Carla Bruni se met aux sushis, une dernière info "express" pour la route : non, les Mimnor pour André ne martyrisent pas TOUS les pieds. Je les ai portées une journée durant (enrubannée de trois sparadraps préventifs - depuis H1N1 et Eijallfvöfull, j'ai de plus en plus de principes par précaution), et rien, pas la moindre ampoule. Pas la moindre éraflure sanguinolente : mes "python", de mes petons, ont eu pitié.

Photo0009.jpg
Photo0025.jpg
Ballerines Mimnor pour André, trench Zara, tunique American Vintage, sac Comptoir

Sinon, le concours Pois & Plumes continue. Sinon, il y a de belles chaussures sur mon vide-dressing. Sinon, je reviens d'ici vendredi dans un grand vent de fleurs.

20 octobre 2009

"Bubble toes" (Jack Johnson)

Où le plancher des vaches de Boulogne-Billancourt en bottes Zara, y'a que ça de vrai

Depuis des années, ma vie est d'une platitude désarmante. Le pire, c'est que j'aime ça. La platitude est une attitude, attention, concept : la plattitude*. Alors, je vous en bouche un coin, je sais, il est 19h09, Radio Nova s'égosille dans ma chaîne, il pleuviotte, des moules marinière Picard m'attendent et moi, je conceptualise, je fillosophe et ça me botte. Les bottes plates, donc, vous le savez, ça a commencé avec des bottes de pluie caoutchouc enfant (syndrome Mimi Cracra, l'eau elle aime ça, et plotch, à pieds joints dans la flaque, hihihi hohoho), ça a continué deux SMIC plus tard avec les merveilles d'Isabel Marant et depuis, ça cherche des ersatz. Pour faire simple, tout ce qui peut me permettre de ne pas prendre de la hauteur.

 

bottesconty.jpg

Les bottes Delphine Conty, classieusement classiques, et chères, ça va avec

bottespetitemendigote.jpg

Les bottes Petite Mendigote, pas pour une mendiante non plus celles-là

bottesnarde.jpg

Les bottes André, à 59 euros celles-ci, donc bien plus amicales

bottestatoosh.jpg

Les bottes Tatoosh, pour les Koh-Lanta filles

 

bottesplatesbluewax.jpg

Les bottes Blue Wax chez les 3 Suisses

darelbottes2.jpg

Les fameuses Pablo de Gérard Darel sur Monshowroom, tellement belles qu'en rupture de stock

Normalement, tout cela doit vous faire une belle jambe. Et moi, j'espère que ça va aussi m'en faire, et deux tant qu'on y est, puisque je ne sais pas résister quand on me fait du plat du pied. Il faut dire que je culmine à la même hauteur que l'HDMV, donc j'essaie de cacher mes incroyables talons le plus possible. Mais entre ces merveilles, j'ai évidemment trouvé chaussure à mon pied. Saurez-vous, vous aussi, la deviner ? Réponse en photo tout bientôt. Vous aviez une haute estime de moi? Pfff. Je suis basse et fille, c'est bien connu.

* Déposé à l'INPI depuis 12 minutes