Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mars 2012

"Vendredi, get shorty!" #55

Où le vendredi, on me passe la bague au doigt (sans passer devant le maire

LA BELLE IDEE

Moi, quand je croise une belle fille dans le Marais un sac en papier sous le bras, je continue, bêtement, de passer mon chemin. A part si la fille sème des euros ou des beignets, hein, ou alors des gilets Betty Heimstone, je ne suis pas monomaniaque DU TOUT. Bref, Beth Goodman, elle, ça lui fait "tilt". Ou "bang", comme quand la pomme a chu sur la tête d'Helmut Newton (à vérifier, mais on est sur un blog mode, on est là pour name-dropper sévère). Cette designer de Los Angeles, également ancienne styliste de mode (Gwyneth Paltrow est passée entre ses mains), y voit là une belle idée pour décliner des sacs en cuir classe, cools et intemporels. Tout ça à la fois, la Française est magique. L'histoire ne dit pas si Beth Goodman, en good girl, a poursuivi la belle inconnue pour la remercier en la gavant de beignets, mais elle se finit drôlement bien avec la création de sa griffe Marie Turnor en 2009. Une ligne qui s'est surtout fait connaître pour cette fameuse gamme "Picnic", "Dinner", "Lunch", de sacs sans anse et sans reproche.

vp_blackPicnic_large_3_large.jpg

dinner_tan_large.jpg

SNAK_grande.jpg

IDEAsm_large.jpg
Tous ces modèles et bien d'autres sur l'eshop de la créatrice
Le Blog de Beth Goodman pour Marie Turnor

Lire la suite

27 mai 2011

"Black or white" (Mickaël Jackson)

Où je vais en devenir zèbre

Dans la vie, pour moi, c'est fromage et dessert (oui, j'ai de la chance). Le beurre et l'argent du beurre. Et le cul du crémier, s'il est bien moulé comme ses fromages frais. Je ne choisis pas, je prends tout, dans un grand élan de générosité envers moi-même. Renoncer, c'est mourir un peu, a sûrement dû se dire une fois Napoléon sur une montagne, et moi du haut de ma colline boulonnaise, je suis bien d'accord avec lui. Sauf. Sauf pour le noir et blanc. Jamais, au grand jamais, je n'ai porté de noir et blanc ensemble. Le syndrome Madame de Fontenay, sans doute. Un mariage de deux couleurs antagonistes auquel je m'oppose clair et net, "si quelqu'un connaît une raison valable de d'opposer à cette union, au fond de la salle, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais". Allez comprendre ce manichéisme de penderie, cet esprit de non-contradiction. Mais c'est bien connu, avec l'âge, on s'assouplit. On revoit ses principes, surtout quand ils sont si peu fondés. Et si peu Chanel. Ah ah. Enfin, surtout si peu Zara, dans ce cas-là.

220520111512.jpg

Lire la suite

09 mars 2011

"Sand in my shoes" (Dido)

Où ses souliers sont des fées

Comme il y a les habits du dimanche, j'ai envie de vous causer, aujourd'hui, des souliers de Demanche. Priscille Demanche. Une nana diplômée es chaussures, primée es chaussures, et qui m'a mise à ses pieds, au détour de sa nouvelle collection printemps-été. Ellips, que ça s'appelle, que ça se retient aussi, car je parie que cette découverte va vous séduire. Pourquoi ? Parce qu'elle incarne, selon moi, la disciple française de notre chère Chie Mihara. Les formes, les matériaux, l'esprit, le confort, Priscille a des idées en or. Et en cuir, évidemment, assemblé de mains de maîtres en Espagne. La vie de château pour des souliers de princesse, jugez-en par vous même.

imageC.jpg

Jugez plutôt des formes, des couleurs, de la hauteur des talons ... Pour cet été, Ellips fait block en technicolor, avec du fluo et des teintes hyper-vitaminées. Nos pieds vont se sentir revigorés.

DSC_0505ok.jpg

DSC_0481ok.jpg

DSC_0460ok_2.jpg

DSC_0484ok.jpg

Je ne résiste pas non plus à vous glisser quelques photos des modèles de cet hiver, toujours autant d'actualité et toujours autant ... soldés.

image2.jpg

Avec un nom pareil, je vais forcément oublier de vous dire quelque chose sur cette jeune marque pleine d'avenir. Oublier de vous glisser qu'une collection de chaussures de mariage attend les heureuses élues.  Oublier de vous suggérer de laisser traîner votre CB sur son e-shop. Et parce qu'on n'est jamais aussi bien chaussée que par soi-même, je vous glisse aussi mes coups de coeur dans la collection printemps-été de Chie Mihara. Priscille ne m'en tiendra pas rigueur : Chie Mihara, c'est un peu comme de la famille éloignée, et la famille c'est sacré. Ca vaut bien de partager un post sur un blog mode lambda.

chie1.jpg

chie3.JPG

chie4.JPG

Tiens, tiens, j'ai encore plein de choses à dire, dans ce post, tellement que je n'arrive pas à le boucler. J'ai envie de vous dire du bien, rien que du bien, ô combien,  du nouvel album de The Do. D'annoncer que je vais enfin, vendredi, essayer ces satanées baskets Isabel Marant (modèle été, faut pas pousser). De crier ma joie d'aller enfin voir Florence Foresti, ma meilleure amie qui s'ignore, jeudi soir au Palais des Sports. On en reparle vendredi ? Allez, j'arrête de vous promettre la lune... Et je m'éclipse.

PS : du Isabel Marant, Chie Mihara, Maloles, Vanessa Bruno sur l'Ebay de ma grande soeur !

21 février 2011

"Please" (Cee-Lo / Selah Sue)

Où je sais peser de tout mon pois

Pois, pois, mon pois. Pois, pois, mon tout mon roi. Pouet pouet, aussi sec, quand j'ai envoyé ma wish-list d'anniversaire à ma famille. Un email avec trois, quatre repérages et trois, quatre heures plus tard, un appel de ma grande soeur en pétard. Victime du pois des mots et surtout, du choc des photos :  "Non mais dis donc, ma petite (Ma petite, sic. Le réflexe de la grande soeur, à qui je mets 10 cm dans la vue quand même), j'ai cliqué sur tout ce que tu souhaitais, et y'a des pois de partout. Bon, un peu ça va, mais des pois sur la robe, des pois sur les ballerines et des pois sur ta nouvelle vaisselle, je crois que ça fait un peu beaucoup, non ?" Et que dirais-tu, petite grande soeur, si tu me voyais au moment où tu me parles, avec mon nouveau tee-shirt richement doté en dots ? Que dans ma tête, y'a un petit pois ? Chiche !

110220111084.jpg

Gilet By Zoé, tee-shirt H&M, sac Jérôme Dreyfuss, jean Gas

Lire la suite

27 août 2009

"Don't look back in anger" (Oasis)

Où je préfère ne pas tourner sept fois ma langue de vipère dans ma bouche

Les apparences sont souvent trompeuses. Tenez, en cette belle matinée de rentrée, où vous êtes si heureuse de remettre des bas dans vos ballerines parce qu'il fait frais, à 9h30, vous venez ici, pensant trouver la bonne humeur du jour de votre chère Galliane. Celle-là même qui est partie par la Côte basque, puis la Côte bleue, sonder sa cote d'amour (marée haute, merci) ces dix derniers jours. Mais aussi celle qui, la tête blondie par les rayons et les embruns, ceci expliquant sans doute celà, a massacré sa robe préférée Vanessa Bruno, en soie noire, grâce à son fer à repasser. Le curseur sur lin. La robe en soie. Et Galliane hors de soi, cela va de soi.

Alors, de Bernadette Chirac à Bernadette Soubirous, en passant par la femme de Jean-Marie Bigard qui s'est fait plaquer cette semaine c'est dans Voici, on comprendra céans que je ne vais pas vous présenter le dernier spot fashion de Boulogne-Billancourt, ni vous chanter les louanges d'une créatrice trop sympa et trop belle et qui sent trop bon. Non, la tendance lourde de la rentrée, c'est le noir. Black is back, sur les podiums, dans les vitrines, et ma robe défunte itou. Je broie du noir, que dis-je, je crame du noir, donc, aujourd'hui, j'aime pas, na. J'aime pas ma créatrice de chaussures favorite, la mal nommée Chie Mihara, qui nous a sorti cet hiver une collection des plus... importables.

 

chiemoche.jpg
chiemoche2.jpg
Chie Mihara, collection automne-hiver 2010

Par égard pour cette artiste égarée, je n'en montrerai pas plus. Des images insoutenables (et si les bataillons anti-fourrure pouvaient m'oublier, sur ce coup-là, ce serait au poil). Chie, si je puis me permettre de t'appeler ainsi, il est de mon devoir , en tant qu'amie-fan-acheteuse de longue date, de te remettre dans le droit chemin. Il m'arrive peut-être, un après-midi Vaporetto, de tourner de l'oeil quand je repasse la robe de ma vie-noire-Vanessa-Bruno-en-soie-collection 2008-donc introuvable-maman je pleure. Mais le reste du temps, je sais garder l'oeil ouvert. Et le bon.

09 juin 2008

"Paris de loin" (Poney Express)

Où on prend de la hauteur sur les débats

Si vous fréquentez les mêmes magasins que moi, lisez les mêmes journaux que moi, chantez le dernier titre des Ting Tings comme moi (ça, c'était pour le placer, ruez-vous sur leur album), déjà, vous avez bon goût. Ah ah, elle est bien bonne. Vous avez bon goût, et vous vous êtes surtout rendu compte, en essayant votre potentielle 3e paire de spartiates - ouais mais couleur bronze, darling, ça va avec tout, j't'assure, j'en avais pas - que la chaussure était devenue une valeur montante. Faut qu'ça enserre la cheville, faut qu'ça griffe l'osselet, faut qu'ça fasse l'amour à l'objectif, bref, les lanières grimpent dès que les températures montent. Moi, ça me va, j'ai toujours voulu être bridée. A ce propos, je me rappelle lors d'une opération esthétique bénigne d'un kyste sur le visage avoir glissé au chirurgien qu'il pouvait m'étirer un peu les paupières pour le même prix, que ça me ferait plaisir. Lui, il avait pas l'air très débridé.

Donc, vous ne trouverez plus rien de bas chez moi. Collet monté, Galliane, à regarder de la chaussure grimpante comme une belle plante :

1854767549.jpg
Azzedine Alaïa jacta est, matez-moi cette divinité romaine. On est d'accord? On est d'accord.
245414285.jpg
Follement Balenciaga, n'est-ce pas ? Follement d'accord, vous et moi, décidément.
Tartane%20Vernis_2.jpg
Ca c'est, pour mettre de la couleur, du rose poudre chez K Jacques.

Et puis la chaussure montante, ça va avec tout, c'est pas contrariant. Ca élance les petites, ça habille les robes, ça démémérise les shorts. Puis les baskets, elles se portent montantes. Puis les escalators, on les monte, comme les chevaux et les manèges. Puis la montée, c'est toujours positif, montée au ciel, alors que descente aux enfers. Là, normalement, j'ai fait le tour de tous les arguments les plus bas de gamme pour vous convaincre haut la main. Après la théorie, l'exemple : 

223871478.2.JPG
Mes jambes immortadelisées dans du Givenchy
1949535396.JPG
Sandales montantes en daim Topshop
029.JPG
Sandales montantes Chie Mihara

Je ne suis pas du genre à vous monter la tête, vous me connaissez. Alors, vous porterez de la mule, de la tropézienne, de la fine tong même si vous y tenez, ça ne changera pas ma vie. Mais la sandale montante, sur bas mi-coton, mi ségolaine, je l'ai là, chevillée au corps.

03 juin 2008

"Not for sale" (Coco Rosie)

Où on se retrouve où est on s'est laissées, moins Yves Saint Laurent

Pour la mauvaise fille que je suis, toutes les raisons sont bonnes pour reprendre contact avec la mode. Même cet appel déchirant de la porte de penderie qui couine, qui peine, qui écorche de la boîte à chaussure cartonnée et effiloche de la veste mal cintrée. "Déshabille-moi", grince t-elle, et j'obéis, de peur de la voir sortir de ses gonds. Les ventes presse sont passées par là, et elles repasseront encore (Vanessa Bruno jeudi), il est temps de faire le ménage dans mes plumages. Pour le bien de ma penderie et de mes codevis, et contrairement à mes habitudes, voici les pièces que j'abandonne à la furie fashion populaire.

1570082887.JPG
Robe Isabel Marant, taille 3 (38-40), 79 euros VENDU
61179203.jpg
Sandales Chie Mihara, très bon état, T 41, 79 euros VENDUES
981036499.jpg
Grand sac polochon en daim marine et anses or, Les Prairies de Paris, 120 euros
596415594.JPG
Joli top tunique gris, manches ballons, T 38, 12 euros VENDU
518831578.JPG
Joli tee-shirt poudré beige style American vintage, taille 38, 9 euros VENDU
1498203914.JPG
Le top liberty Lolita Lempicka pour Etam, collector, épuisé en boutique l'an dernier, comme neuf, 35 euros VENDU
1206393173.2.JPG
Blouse Sandro manches ballon, excellent état, taille 2, 35 euros
2033478706.JPG
Robe Bel Air plastronnée sable, comme neuve, T 38 -40, 23 euros VENDUE

Pour celles qui sont intéressées, et moyennant 6,50 euros de frais de port en colissimo en sus, un email à lesgrandesfillesmodeles@gmail.com. Pour les autres, dès demain, dès après-demain, dès après-après demain, et jusqu'à la fin des temps, Internet, la Birkenstock et Patrick Balkany, on recausera chiffons et jeunes créateurs ici. Foi dive, sans Laurent.

12 mai 2008

"Toffee pop" (Damian Rice)

Où j'ai l'impression d'avoir attrapé la Janis

Mes jours, à l'heure actuelle, l'heure d'été, sont plus beaux que vos nuits. Mes jours sont fauves, jamais je ne m'ennuit. Mes jours sont fauves, diablement chauds, mes jours sont folk, totalement boho.

620633367.JPG

L'autre jour, je flânais, nez au vent, Xavier Darcos venait d'annoncer qu'il brisait le droit de grèves des profs et on fêtait en même temps les 40 ans de mai 68, je me disais qu'on vivait en plein paradoxe, et puis j'ai vu ça :

454823709.jpg

Un gilet en peau Ba&sh de couleur parfaite, de coupe parfaite, qui vivait tout seul. Il allait rester seul, aussi, vu son prix (350 euros, où est passé l'esprix 68, vraiment ?) Mais il y a plein d'autres façons de vivre camel, bonbons et chocolats. Une broche tout cuir signée Diane, un sac aux coutures dorées Matières à réflexion, sur une robe moutarde Marant, et me voilà dans le vent :

344872662.JPG
1570082887.JPG

Et l'an prochain, on fêtera les 40 ans de Woodstock, alors j'ai pris un peu d'avance, vous permettez :

1146373506.JPG

La taille est haute, la bouche joyeuse, la fille se réjouit. Avec ce pantalon aussi sexy qu'un jambon, ses fesses dans le métro ne materont pas les garçons.

12 mars 2008

"La fin du pétrole" (Ludéal)

Où comment vous serez bientôt faites comme des petits rats

Sur la pointe des pieds, et avec mes plus plates condoléances, je viens vous annoncer céans la mort prochaine et programmée de la ballerine. La nouvelle m'est parvenue violemment, un matin de Mars, mois guerrier s'il en est, en feuilletant catalogues et autres périodiques de gent féminine. Déjà, l'été dernier, la demoiselle avait été mise à pied par sa grande rivale du plat pays, la spartiate. Une warrior, comme son nom l'indique, faut-il rappeler ici que Sparte, ou Lacédémone pour les puristes, domina outrageusement le Péloponnèse au Ve siècle. Jacqueline de Romilly vous expliquera tout cela d'alpha à oméga, tandis que moi, dont le sujet de thèse "Les sacs en cuir de grande taille ou une passion française au XXIe siècle" n'a curieusement pas été repris chez PUF, je maîtrise plus la sandale que le vandale. Chacune son domaine.

972762543.JPG

Revenons à nos petons. La ballerine est en grand danger, déjà cruellement affaiblie par la spartiate et la plus frivole tropézienne, popularisée par le désormais célèbre frère K. Jacques. Tombée en désuétude, merci le flare et autre patte d'éph, elle a vaillamment résisté, à coup de noeunoeud et autre décolleté de pied. Se relèvera t-elle, cet été, de l'ultime affront de la compensée? 5 kilos pièce, la plateforme, portée sous pantalon retroussé, se promet d'écraser son adversaire à plates coutures.

887836638.2.JPG

 

185189929.jpg
Oui, j'ai trouvé la chaussure moche de l'été : la compensée espadrille Maloles.
906670384.jpg

"Moi Galliane, 1m80, 59kg", parce que je suis une rebelle de la vie mais surtout, parce que je n'ai pas trop le choix avec mes cannes d'1m15, je lance un plan de sauvetage de la ballerine. Et mon arme de conservation massive, ce sera le talon. Pas trop haut, sinon l'escarpin guette, compensé ou non. La ballerine continuera d'être si elle sait prendre un peu de hauteur dans son débat. Comme ces Chie Mihara vintage, poudrées, arrachées sur Ebay pour une bouchée de pain :

223871478.JPG
887836638.JPG
Comme ces H&M déjà moultement présentées, et idéalement compensées :
1414960556.JPG
Comme ces compensées bien pensées Mellow Yellow...
346214833.jpg
Comme cette ravissante paire mentholée signée Diane von Furstenberg 
2027469202.jpg
Et pour finir, urbainement modernes, les dernières Gaspard Yurkievich
2003138537.jpg
 
 

Et tandis que le bien nommé Ludéal annonce de sa belle voix "volutes partent en fumée" La Fin du Pétrole, j'annonce subito Repetto que tel le bigorneau d'Etretat arrimé à son rocher, tel Nikos Aliagas à son prompteur rivé, la ballerine passera l'été à nos pieds.

Et vous ? Où sont passées vos ballerines? Sur Ebay?

free music
Merci Domino