Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 octobre 2013

"Someone new" (Eskobar)

Où j'ai coupé le cheveu en quatre

A terre, vingt années de ma vie. Vingt années balayées en vingt secondes, d'un leste coup de balai, par un assistant-coiffeur zélé. Clic clac, et je n'ai même pas fermé les yeux, clic clac, je suis de mèche avec le bourreau, clic clac, c'est bon, coupez ! Face au beau miroir, je ne suis pas restée de glace, j'ai souri comme si, finalement, tout cela était bien naturel. Comme si le carré semblait tout indiqué pour moi : à force de mettre de la géométrie dans mon intérieur, il en manquait une touche dans mon extérieur. Même que les cheveux frisés, je pourrai tenter le carré de mouton. Histoire d'être bêle, bêle, bêle. 

coupe.jpg

coupe2.jpg

coupelegende.jpg

Et pour fêter ce maître-carré, j'en profite pour vous présenter ma parka Sézane tant convoitée et aussi belle qu'espéré. On ne sait jamais, si quelques-unes d'entre vous habitent Mars et n'ont pas encore entendu parler de cette beauté (pour info : j'ai pris taille L, histoire de mettre un gros gilet dessous car c'est un modèle de mi-saison). Et pour les autres, celles qui pleurent leurs cheveux perdus après un baby-vénement, celles qui ont loupé leur doctorat en headband, celles qui veulent faire Galliane dans la vie (dans mes bras, mes petits moutons), j'espère vous savoir donné envie de sauter le pas. De vous mettre la tête au carré, quoi. 

PS : Réassort vide-dressing ! 

PS 2 : Je réponds ASAP aux commentaires (j'avais coupé le fil de ma souris en vacances)

PS 3 : Promis on fait ce qu'on peut pour les photos mais entre la nuit qui tombe à 16h37 maintenant et la pluie, c'est Koh Lanta, cette histoire.