Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juin 2013

"Le jouet extraordinaire" (Claude François)

Où la jeune mère est bien obligée de voir la vie en rose

Sur ses murs, peints par la mère avec amour, du gris clair. Dans sa chambre, des meubles blancs et bois, des accessoires rose tendre, rien que de l'harmonie, du joli joli pour ma fifille chérie. C'était sans compter avec cette vérité qui m'est tombée dessus depuis que la gigoteuse est en âge de prendre son lange à pleine main et de contempler béatement la suspension murale Habitat : bébé aime le flashy, pas l'harmonie. Lui, c'est la fausse note qui le fait vibrer : le vert pomme d'amour, le rouge criard, l' orange dynamique, le bleu pas heureux. Hourra les tableaux d'éveil en mode Kandinsky, hourra les peluches arc en ciel qui envahissent la table basse du salon, hourra la fin de mon bel équilibre chromique. Alors, avant de céder au fantastique plastique et au super doux caoutchouc*, j'ai décidé de me transformer en jouet d'éveil géant pour ma fille : "youhou, chérie, regarde maman comme elle est jolie en colorama fraise tagada" (tsoin tsoin).  

jeuouv.jpg

 

jeulegende.jpg

jeuprofil.jpg

La tentative risque d'être assez marginale, tant ma penderie manque de fluor. Vous le savez bien, avec moi, c'est le règne du bordeaux, du gris, du rose poudré, bref, rien de bien excitant pour les yeux d'un petit enfant. Mais puisqu'on est en été, je veux bien faire l'effort de me transformer plus souvent en sorbet. Après la fraise, prochaine étape, le citron. J'avoue, je ne suis pas pressée. 

* Elmer Food Beat, enfin !

Après tirage au sort de l'HDMV, c'est le commentaire n°36 soit Aurélie - Mister T qui remporte la surprise Mimilou. Un email avec ton adresse postale stp :)

PS : Réassort vide-dressing !