Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 avril 2013

"Back for good" (Take That)

Ou "des trésors dans votre penderie" (mais pas sur M6)

Mes doigts ont frénétiquement lutté, mon ventre s'est nerveusement rentré, ma lèvre a été copieusement mordillée, j'en ai au sol tapé du pied, mais rien n'y a fait. Encore un jean où je ne re-rentre pas, que je repose désespérement sur la pile. Et à côté de cette pile, il y a la face souriante de ma penderie, avec ces vêtements achetés pendant la grossesse en pensant à "après". "Après", ce n'était pas alors les nuits rikiki, ni les bras transformés en lit bébé, mais plutôt un moment idyllique où la jeune maman, à la ligne retrouvée, gambaderait comme si de rien n'était dans ces perles dénichées en soldes sous un ciel printanier. Pour cet "après", on reste toutefois dans l'"à peu près" : la jeune maman rentre dans ces perles, mais elle ne gambade pas encore avec joli bébé, et le ciel printane autant que le nouveau pape danse le tamouré nu sous sa toge. Patience, ce petit monde, tout va bientôt tourner rond. Mais en attendant, j'ai quand même envie de mettre mes cuisses au carré. 

tailleouv.jpg

taille2.jpg

Lire la suite

26 mars 2013

"Outside" (George Michael)

Où après, on ne prend plus les formes

Dedans, c'était avant. Comme elle est sortie, je dois revenir au monde petit à petit, oublier le cocon douillet qu'on s'était tricoté, neuf mois durant. Un éveil à la vie, alors que le printemps jaillit, c'est tout un symbole. "S'il te plaît, apprivoise-moi", demande mon corps orphelin depuis l'arrivée de ma petite princesse. Il faut que j'apprivoise aussi les nuits de trois heures, les pleurs contre lesquels on ne peut rien, les moments où on se penche sur le berceau "mais oui, elle respire". Il faut que j'apprivoise, enfin, le dehors. Besoin d'air, de soleil, pour elle et pour nous. Tout ça avec seulement cinq minutes pour se rougir un peu les lèvres et se chignonner le crâne. Un peu jolie, pour que je me sente bien, jolie maman pour joli bébé. 

dixie isabel marant, chemise careaux isabel marant, parka kooples like

dixie isabel marant, chemise careaux isabel marant, parka kooples like

dixie isabel marant, chemise careaux isabel marant, parka kooples like

Lire la suite

14 novembre 2011

"These shoes are made for walking" (Nancy Sinatra)

Où "that's just what they don't"

86 emails, j'ai envoyé. 86 emails, de la Turquie à la Norvège, de l’Ukraine à la Californie, j'ai virtuellement parcouru le monde de long en long, je n'en menais pas large, et elles sont là. 22 coups de fils, j'ai passé. 22 coups de fil, en France uniquement, car ses si chères à mon coeur l'étaient tout autant à mon portefeuille, alors mon compte bancaire ne pouvait pas céder sous les coups. Mes Betty crème, j'ai sacrifié. Même pas eu le temps de s'apprivoiser, de se tester, de se désaimer, car il fallait les nouvelles financer. Et contrairement à certaines, je ne veux pas me permettre deux folies, car il s'agit bien de folie ici. Alors, question de chiffres, j'ai suivi mes principes à la lettre. Betty, Page tournée. 2 mois, j'ai patienté. Deux mois, c'est bien, le délai est raisonnable, je ne suis pas une fille facile, on ne m'a pas au premier coup d'œil. Comme dans une vraie histoire, c'était qui menait l'autre par le bout du nez, le bout du pied, voire du porte-monnaie. Deux lectrices, ou devrais-je dire deux anges-gardiens, s'en sont mêlé, deux mails, deux secondes, deux nouvelles dans ma penderie.  Fin de l'histoire, on ne compte plus les points, les Dixies ont gagné.

IMG_0325.JPG

 

IMG_6823.jpg

Crédit Maryam Nassir Zadeh Store

IMG_8235.jpg

Mais ces Dixie Chic n'ont pas tout gagné, encore. Deux mois qu'on s'est tournées autour, et maintenant qu'elles sont là, elles me font peur. Trop belles pour moi, trop chères, 'fait trop moche dehors. Je les mettrais sous cloche, ces bécasses, sous cloche ce beau gibier pour le garder à ma sauce. Ca me fait toujours ça, d'ailleurs, avec les pièces que j'ai longtemps cherchées. Elles me tiennent en respect. A bonne distance, la fan. Une dernière fois, se faire désirer. Bien joué, mes belles. Mais croyez-moi : on a mis du temps à se chercher, on va bien finir par se trouver.

PS : Hey, j'aimerais bien passer la barre des 200 Twittos d'ici dimanche. J'ai besoin d'aide. Help.

07 octobre 2011

"Vendredi, get shorty !"#38

Où le vendredi, c'est ni clou ni vis

100% BON

Et vous allez vous demander, forcément, ce que fiche la Galliane en semaine, trop occupée au diable vauvert, à poster ici à dose sporadique (mot compte triple) ? Réponse, mes amies, réponse : d'une, SFR refuse obstinément de m'envoyer un technicien pour me poser une prise téléphone afin que ma box et ma télé fonctionnent, donc Galliane bougonne, Galliane ronchonne, Galliane passe sa vie au SAV. De deux, Galliane en ce moment craque plus sur des canapés d'angle, des barres de porte,  des tringles, des carreaux de crédence, de l'enduit et du scotch double-face pour stores récalcitrants que sur le dernier snood safran qui va bien. (Chez Monshowroom, y'en a un tout à fait sympathique, ceci dit). (Etre coupée de la civilisation ne signifie pas être coupée de ses envies, ce serait trop simple). J'en profite tout de même pour partager céans avec vous mes oeillades énamourées au lookbook automne - hiver 2011 American Vintage. Plein de belles idées d'association pour pas un rond. (Les idées).

43.jpg

Tiens, du bordeaux.

323.jpg

Est-ce que le bordeaux, ça peut prendre un petitgoût de noisette ? Visiblement oui.

55.jpg

Safran six sous !

Lire la suite

26 août 2011

"Vendredi, get shorty!" #35

Où le vendredi, c'est petits conseils entre amies (CONCOURS INSIDE)

LE BON PLAN

Ce samedi avec Madame Figaro Pocket (je suis une addict), le cadeau de presse le plus sympa  de cette rentrée. Un cadeau chic : un fard à yeux Une, une marque bio que j'adore tout autant que ledit magazine. Les couleurs sont top, et en sachant qu'ils valent 12,90 euros dans le commerce, pour ce même format  à 3,90 euros le tout, emballé c'est pesé (et sur mes paupières posé).

CP.jpg

Lire la suite