Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2011

"Vendredi, get shorty !" #44

Où le vendredi, tout est permis

LA BONNE ADRESSE

Faisons comme les enfants, allez, cinq minutes. Disons qu'à Noël, on aurait tout ce qu'on voudrait, vraiment vraiment. Pour ma part, tout ce que je veux ne se trouve pas sous un sapin, à la limite dans une crèche, et ce n'est pas le Père Noël mais Dame Nature qui se charge de la distribution (petit message perso à Dame Nature : en 2011, tu m'as oubliée, mais en 2012, c'est MON ANNEE, pigé ?) Mais oublions mon cas personnel deux minutes, le temps d'une dizaine de photos qui vont nous réconcilier avec la joie de faire et recevoir des cadeaux matériels. A Noël, on gâte les gens qu'on aime avec un grand M. Un grand M pour Merci d'être là, merci la vie de nous permettre, chaque année, de pendre des boules sur un sapin en devisant sur le meilleur film qu'on a vu cette année. Noël, ça rime forcément avec gens exceptionnels, et c'est tout naturellement vers L'Exception, cet e-shop de marque, que j'ai envie de me tourner pour les gâter. Elle est là, ma petite sélection de cadeaux idéaux.

Esacerotokritos.jpg

Un sac en cuir Erotokritos

Lire la suite

21 septembre 2009

"Chupee" (Cocoon)

Où il n'est jamais trop tard pour tendre la main à un ami qui vous veut du bien

Nos chemins s'étaient séparés, l'hiver dernier, une collection trop flashy, importable, une grande déception, perdues mes illusions. Comme on se retrouve, un matin de septembre, mon créateur chypriote et moi. Erotokritos, de retour en grâce, avec ses inspirations automne-hiver 2009-2010 toujours plus géométriques, sobres, manches ballonnées ou gigotées, ses motifs symétriquement si beaux. Avec moi, il avait perdu une bataille, mais la reconquête n'était pas exclue. Je ne l'aimais guère hier ? La guerrière que je suis signe sa reddition totale et se prépare à saler l'addition :

 

aeroto1.jpg

Collection Eros by Erotokritos, automne-hiver 2009-2010

 

aeroto2.jpg
aeroto3.jpg

aeroto5.jpg

Il vaut mieux que j'arrête là, mais croyez-moi, l'ensemble est cohérent et convaincant. Dernière ligne à cet armistylistique : sa collaboration automnale avec le chausseur André, honorable bien que sans originalité débordante.
erotosjoes.jpg


Bref, vous l'aurez compris : Erotokritos et moi, c'est reparti. Enterrée, la hache de guerre entre le Chypriote et l'Italo-Grecque. D'autant plus que j'ai découvert que mon adversaire s'était lui-aussi mis à bloguer. Une sensibilité commune qui nous rapproche encore (quoiqu'un code promo sur son e-shop, ça aiderait aussi, entre nous, à fortifier ce rapprochement diplomatique), et qui me pousse à parapher notre raffiné et non tarifé traité de paix. "Cyprus, deux points. Chypre, deux points".

07 avril 2009

"Show me what I'm looking for" (Carolina Liar)

Où j'aimerais avancer le calendrier de 8 jours, là, maintenant, tout de suite, pampulilu pouvoirs magiques

Je ne sais pas ce que je ferai tout à l'heure, thé ou chocolat. Je ne sais pas ce que je ferai demain, avec ou sans talons. Je ne sais pas ce que je répondrai quand la Chine téléphonera, je ne sais pas si les oeufs tourneront moins ronds quand les poules auront des dents, mais le 15 avril, je serai là :

monop.jpg

Et je n'irai pas y chercher ces mezze lune divines à la mozzarella, ni ces smoothies aux fruits rouges qu'il y en a déjà plus le samedi à 16h. Non. J'irai uniquement pour ça :

 

trencheroto.jpg

Trench Erotokritos

Avec mon créateur chypriote, on s'est installé dans un "je t'aime moi non plus" permanent et une fois encore, je lui en veux. Le reste de sa collaboration avec Monoprix, je préfère ne pas en parler, même ne rien montrer. Mais ce trench mastic sauve tout, peut-être parce qu'il était issu de sa collection Eros de l'été dernier, qu'il était trop cher pour moi, et que je me dis qu'à un monoprix, on pourrait devenir amis. Le 15 avril, qu'il vente, qu'il neige, qu'il soleille, je sais ce que je ferai. Et si la Chine appelle, elle est gentille, elle laisse un message.

13:07 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : erotokritos, monoprix