Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mai 2011

"Seventy four, seventy five" (The Connells)

Où la mode est un éternel recommencement

Bien qu'encore jeune demoiselle (pas de Mauboussin au doigt, pas de décennie en "trois"), me voilà devenue "drôle de dame" à la faveur d'une tenue exhumée des années 70. Enfin un flare, un vrai, un tatoué, bien large et bien long du mollet. Seul souci dans l'histoire : quand il s'est agi de remettre la bête en perspective, sur des tenues de célébrités flaristes, je ne suis tombée que sur des photos d'Elle Mc Pherson. Hum. Farrah Fawcett. Hum hum. Gwyneth Paltrow. Hum². C'est fou comme j'aime voisiner en photo, dans un post de blog, avec ces golden ladies.

elle-macpherson-10447753thgcu.jpg

farah.jpg

Permettez, je me suis épargné Gwyneth. Bref, moi aussi, la chevelure outrageuse en moins, j'ai décidé de flirter avec le flare, et après avoir essayé le fameux Anna de Gérard Darel, j'ai préféré jeter mon dévolu sur un modèle un peu moins onéreux de chez Maje. Porté ici avec un chemisier fleuri en hommage à Farah Fawcett (même si moi, j'étais plus Jaclyn Smith). (Enfin, je voulais être Jaclyn Smith, mais vu ma taille, j'étais Kate Jackson, point barre. On rigolait pas vraiment, chez les drôles de dames).

300420111425.jpg

 Jean flare Maje, chemisier Zara, gilet by Zoé, sac Jérôme Dreyfuss

Lire la suite

03:45 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : maje, flare, zara, by zoé