Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 avril 2013

"Vendredi, get shorty!"#105 (concours)

# ON VOUS GATE !

Six ans que ma petite entreprise ne connaît pas la crise. Mon petit blog devenu grand grâce à vous, il était temps que je le bichonne un peu. Le voilà devenu important depuis que Moo, le joli éditeur de cartes de visites, lui a donné de quoi se pavaner dans les portefeuilles. 

mooo.jpg

moo.jpg

Des minicards absolument mignonnes dont je suis ravie, et qui plairont sûrement certaines d'entre vous. En effet, Moo vous offre trois jeux de 50 cartes de visite personnalisées, frais de port inclus. Je tirerai au sort les  heureuses Moomootes parmi vos commentaires. 

Lire la suite

07 octobre 2011

"Vendredi, get shorty !"#38

Où le vendredi, c'est ni clou ni vis

100% BON

Et vous allez vous demander, forcément, ce que fiche la Galliane en semaine, trop occupée au diable vauvert, à poster ici à dose sporadique (mot compte triple) ? Réponse, mes amies, réponse : d'une, SFR refuse obstinément de m'envoyer un technicien pour me poser une prise téléphone afin que ma box et ma télé fonctionnent, donc Galliane bougonne, Galliane ronchonne, Galliane passe sa vie au SAV. De deux, Galliane en ce moment craque plus sur des canapés d'angle, des barres de porte,  des tringles, des carreaux de crédence, de l'enduit et du scotch double-face pour stores récalcitrants que sur le dernier snood safran qui va bien. (Chez Monshowroom, y'en a un tout à fait sympathique, ceci dit). (Etre coupée de la civilisation ne signifie pas être coupée de ses envies, ce serait trop simple). J'en profite tout de même pour partager céans avec vous mes oeillades énamourées au lookbook automne - hiver 2011 American Vintage. Plein de belles idées d'association pour pas un rond. (Les idées).

43.jpg

Tiens, du bordeaux.

323.jpg

Est-ce que le bordeaux, ça peut prendre un petitgoût de noisette ? Visiblement oui.

55.jpg

Safran six sous !

Lire la suite

02 septembre 2011

"Vendredi, get shorty!" #36

Où le vendredi, c'est casual baby

OUBLIEES

Elles n'ont pas eu leur heure de gloire en temps et en heure, alors avec un léger retard, hommage à mes See by Chloé adorées. Du bleu et du camel, mon duo plus que gagnant, qui me fait du plat quand dehors il ne fait pas froid. Et quand au-dessus de ma tête, le bleu vient à manquer, je le mets à mes pieds. Vernie, la grande gigue.

290820111889.jpg

290820111884.jpg

Lire la suite

06 avril 2011

"How to handle a rope" (Queens of the stone age)

Où on va vite avancer le pied léger

Y'a comme un air de vacances dans les sélections tendance. Forcément, parce que LA chaussure qu'on va vouloir cet été, celle qui tient la corde pour battre le haut du pavé, n'est autre que ... l'espadrille. Ben oui. La même qu'on portait, le coeur léger, sous nos jupes longues imprimé provençal dans les mid-90's. N'allez pas vous retrancher illico museau derrière votre souris, là, je vous vois frémir à l'évocation de cette décennie. La période fashion qu'on voudrait toutes oublier, c'est un fait, l'âge noir de l'appareil orthodontique et du patte d'eph' en polyester Pimkie (bleu ciel, pour ma part, histoire de me fondre dans le décor). Mais moi, aujourd'hui, je suis là pour vous réconcilier avec l'espadrille.(j'espère tout de même avoir d'autres occupations dans ma journée). Ne me dites pas que vous pouvez rester insensibles à ça, même si vos traumatismes sont aussi profonds qu'un aphorisme de Karl Lagerfeld :

Emile_tabac.jpg

Elvira_sable.jpg

Escale_marine.jpg

 

Eloi_noir.sable.feu.jpg

Une collection capsule de la jeune et talentueuse créatrice Jancovek pour la marque Pare Gabia, disponible cette semaine sur Sarenza et aux Galeries Lafayette. Six modèles déclinés dans l'esprit ludique et coloré de la demoiselle (qui ouvrira très bientôt son e-shop!), non sans quelques références marines. Pour ma part, j'y vois un ersatz tout à fait chic à la traditionnelle ballerine, et je compte très vite me faire une toile. Et vous, vous êtes d'accord pour prendre la corde ?

PS : pour les amatrices d'espadrilles compensées, Tsumori Chisato a également reconduit cet été sa collaboration avec Pare Gabia dans un esprit très Vasarely (donc, pas Braque)

16 février 2010

"Sandy" (John Travolta, Grease)

Où un p'tit coin d'Slovaquie, c'est comme un coin d'paradis

Il y a fort longtemps, trop longtemps, que je n'ai pas déclaré ma flamme à un jeune créateur forcément formidable, beau et original, qui adorerait mon blog et y passerait souvent. Les bonnes choses se perdent, que voulez-vous, Lindsay Lohan s'est remise aux hommes, Brad Pitt ne quitte plus Angelina Jolie, et Galliane néglige ses chroniques foudroyantes sur la jeune création autrichienne. Reprenons donc là où je vous ai laissées, pantoises et pendantes de la langue, c'est à dire à l'Est, puisque la talentée du talon dont je vais causer aujourd'hui est originaire de Slovaquie. Sandie Jancovek, un nom qui sonne juste, qui ne résonne pas encore mais sera bientôt placardé sur toutes les vitrines André de France (et de Slovaquie?). Car l'enseigne française, non contente de filer les clés de sa cellule créative à quelques blogueuses au pied long, continue ses partenariats souvent réussis avec des marques "tendance". Pour ne pas dire pointues (Jeu de mots, olé). Cet été, ce sera donc Jancovek qui aura l'honneur de vous émoustiller l'orteil avec ses tissus grand vichy, ses détails fluo, ses lanières joliment tressées. "Une collection coquette pour une fille qui ne se prend pas au sérieux", m'a confié la créatrice.

DANA bleu 129 €.jpg
Modèle Dana
Didi bleu 129 €.jpg
Modèle Didi
Dolly gris 119 €.jpg
Modèle Dolly
Mais la jolie Sandie, elle n'a pas attendu qu'André la drague pour avoir du talent. Formée au Cours Berçot, passée trois ans chez Chanel et six chez Rykiel, la demoiselle un peu rebelle souhaitait voler de ses propres ailes. Elle lance alors sa marque de chaussures fin 2007, notamment distribuée chez Flore d'Eple & Melk, pas la dernière pour repérer le talent à moins de 150 m sur un salon fashion. L'esprit ? "Un côté rétro, une touche de modernité, avec parfois une allure mécanique et ludique pour un résultat toujours féminin." Cet été, c'est le Déjeuner sur l'Herbe d'Auguste Renoir qui a guidé son inspiration, pour une collection gaie et rétro à la fois, avec "la" Jancovek's touch : une tresse boulons et rubans.
1.Titine.jpg
Modèle Titine
jancovek - leon.jpg
Modèle Léon
jancovek - jackie.jpg
Modèle Jacky
jancovek-Daisy.jpg
Modèle Daisy
jancovek -tino.jpg

Modèle Tino
Dans mon esprit en technicolor, la demoiselle n'est pas sans faire rappel (de pied) à la foldingue espagnole Maloles, dont je suradore les mignardises de pied depuis plusieurs saisons déjà. Si comme moi, vous avez craqué sur les créations de Sandie Jancovek, sachez que sa collection personnelle sera disponible d'ici dix jours au labo créateurs des Galeries Lafayette, sur Sarenza mais aussi chez Eple & Melk. Un sacré gage de qualité, non ? Croyez-moi, après le plombier roumain, vous ne jurerez bientôt plus que par la chaussure slovaque.