Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 avril 2008

"Welcome to my life" (Simple Plan)

Ou comment, finalement, rien de mieux qu'une belle-mère

Elle nous a servi du thé dans des tasses roses porcelainées, un gâteau chocolaté - un peu- praliné - beaucoup - aussi épais qu'une anthologie de BHL, puis elle a glissé plusieurs paquets sous mes yeux. Dont un livre, assez fin. "Elle me fait tellement penser à toi l'héroïne, elle a une frange et se fait souvent un chignon, puis elle met des robes à manches ballon", qu'elle m'a expliqué. Alors, parce que c'était ma belle-mère, et parce qu'il fallait faire diversion rapport au gros gâteau praliné que j'arrivais pas à finir, et y'avait pas de chien à qui le filer,  j'ai ouvert.

Et j'ai vu une fille qui mendie un chaton à son copain brun mal rasé, qui refuse, catégorique, malgré les yeux gouleyants de la fille. Une nana qui saute sur le même Brun, le plateau du Mc Do à la main, pour savoir s'il a bien pris du Coca ... Light. Une ptite meuf qui doit acheter un lampadaire chez Iquea et repart avec tout ce qui est présenté entre les pages 48 à 69 du catalogue. Une belette qui parle aux sacs qu'elle adoptera pas parce que sa penderie est déjà bien pleine (et son compte en banque, bien vide).

J'ai drôlement remercié ma belle-mère, qui m'avait en plus trouvé la suspension murale de Concetta pour Habitat que j'avais délicatement coché dans le catalogue. Je suis moi aussi une Pénélope, et j'ai une vie tout à fait fascinante, même qu'il m'est arrivé une chose pas banale, rapport à la mode, il y quinze jours*. Revenez à l'occasion, qu'on en parle, mais apportez pas du praliné, vous serez bien aimables.

887836638.3.JPG
Pénélope Bagieu, Ma vie est tout à fait fascinante, Editions Jean-Claude Gawsewitch, 94 pages
* Ou ouvrez Madame Figaro samedi, si vous passez chez Grand-Mère.