Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 mars 2008

"Les Années Bazar" (Indochine)

Où il est 23h, je viens de rentrer de congés, j'ai les narines bouchées, et je vais quand même causer mode car je suis une VIB*

La modeuse n'est pas prêteuse, c'est là son moindre défaut. La vraie, s'entend, la pure et dure à cuir, celle qui sort en Chloé monté et en Wayfarer l'été. Moi, ex-fan des sixties et grande babydoll, molle du genou et du tee-shirt blanc, j'ai été élevée dans l'esprit "Tends la main à ton prochain, et Nicolas Ghesquière te le rendra bien". Comprendre, quand je découvre une nouvelle tanière, j'hurle aux loups, et ayant hurlé tout l'été, je me trouve parfois fort dépourvue, quand les stocks de ma tanière à la meute ont été vendus. Soit. Mais comme je ne m'appelle pas Galliane Gautier-Sauvagnac, et que les 1,5 millions d'euros d'indemnités ne transiteront pas sur ma chère CB, je peux laisser la meute prendre de l'avance. Et donc, aujourd'hui, je l'initie aux joies du dépôt-vente, et pas n'importe lequel, celui dont le nom a résonné en moi tel le dernier tube de David Guetta au Club 688 :

1311448254.JPG

Donc, ne pas se fier au sobriquet "Bonne Franquette" : ici, on est à Saint-Germain des Prés, soit le VIe arrondissement de Paris, on recense plus de Zadig & Voltaire que de bouchers au m², et en y croyant très fort, on peut humer dans l'air le fumet discret et aseptisé de la pâtisserie made in Le Bon Marché. Pour faire court : les Ginettes, c'est le haut niveau du dépôt-vente, mais cela tombe plutôt bien car pour le cheap, rien ne vaut le neuf. Pour le Dice Kayek, rien ne vaut Les Ginettes.

374139059.JPG 

Oui, ce sont bien des salomés camel Les Prairies de Paris dans la vitrine

Reprenons : chez les Ginettes, il y a tout ce que la rivegauchère a eu la flemme de mettre sur Ebay, parce qu'Aglaé la bonne n'y connaît rien en NTIC. La rivegauchère s'habille chez Isabel Marant, Yves Saint-Laurent, Sonia Rykiel, Maje, Vanessa Bruno and co, elle est soigneuse, propre et a plutôt bon goût : la rivedroitière peut donc profiter de ses surplus les yeux fermés. Les allergiques de la fripe, surtout, puisqu'ici, tout est soigneusement classé par couleur dans une agréable boutique aux poutres apparentes et déco rococo (Valérie Damidot ne traverse pas la Seine, qu'on se le dise):

724353283.JPG

1374458467.JPG

Les prix restent assez élevés, équivalents à ceux des pièces en soldes, sans doute parce qu'elles sont en excellent état. La preuve? J'ai failli repartir avec cette robette poudrée Isabel Marant, que vous trouverez peut-être, entre deux Sandreries et autres Cotonnades :

1684520509.JPG

Dernière précision : on peut essayer, on peut blaguer avec les deux gentilles tenancières, on peut dénicher une jolie pochette ou du chèche bien épais pour 28 euros. Et surtout, retrouver toute tremblante cette fameuse blouse American Retro qu'on aurait dû acheter, il y a deux ans, puis il n'y avait plus la taille, puis il y avait eu les soldes, puis l'automne était arrivé, et c'est le temps qui court, court, et nous rend sérieux (Alliage, R.I.P). Vous chantiez ? J'en suis fort aise, et bien casquez maintenant.
Les Ginettes, ou la dernière roue du carrosse pour les cendrillons qui ont des fourmis dans le porte-monnaie.

Les Ginettes, 4 rue du Sabot 75006 Paris

* Very important blogueuse, selon Hautetfort