Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mars 2010

"La vie en rose" (Grace Jones, Edith Piaf's cover)

Où la blogueuse a tout bonbon (rose)
Quel âge a réellement Arielle Dombasle ? Qui, de la poule ou de l'oeuf, est venu en premier ? Comment écrivent donc les blogueuses ? Pour les deux premières questions, permettez, je passe. (Arielle Dombasle est une sacrée poulette, voilà ma seule réponse). Pour la troisième, permettez que j'amène ma contribution à ce sujet hautement fillosophique. La blogueuse, cette espèce rare et distinguée, écrit de ses blanches mains, chemise Anne Fontaine sur le dos et bain d'Earl Grey bouillonnant sur le bureau. De fines lunettes sur le fin naseau, le regard perdu sur les toits de Paris qu'elle observe de sa baie vitrée mansardée. Sinon, la blogueuse que vous lisez, là, au lieu de finir ce brief urgent, écrit à 02h00 du matin, un mug de Thé du Hammam et des Lutti Bubblizz à bout de main, recroquevillée sur son canapé, un blanc Netbook sur ses genoux (magnifiques, je précise). Le Netbook a changé ma vie, le 25 décembre 2009 dernier. Cadeau de l'HDMV qui, considérant que 98% de notre surface privée habitable était de cette couleur (écran plat compris), la belle bête devait être coordonnée. Total look blanc. White is beautiful.

A trois mois près, l'HDMV avait tout bon. Parce que ce n'est plus le blanc qui donne la couleur aujourd'hui, c'est le fuschia. Pink  (Floyd) is the colour. Impossible de feuilleter le moindre magazine sans tomber sur un pantalon flam(b)ant rose. On a toutes parlé de la tunique Isabel Marant, on a toutes envie des ballerines André de Mimnor, on n'a pas toutes vu que Vanessa Bruno et Soun avaient emboîté le pas à cette déferlante flashy.

fushiatenue.jpg
fushiaok.jpg
Collection Vanessa Bruno, été 2010
fuschiasoun.jpg
Collection Soun, été 2010
asus.jpg

A trois mois près, l'HDMV m'aurait donc acheté le nouveau modèle d'ASus EEee PC, le 1008 KPR désigné par Karim Rashid. Outrageusement rose. Outrageusement girly, outrageusement régressif, outrageusement désirable. Hmmm, la Rosalie que je suis continue pour l'instant de pianoter sur son netbook immaculé. M'est toutefois avis qu'avec cette petite merveille, finie l'angoisse de la page blanche.

Article sponsorisé