Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mars 2008

"Only a Northern" (The Beatles)

En ce jour de presqu'avril, donc presque beau et léger, alors que les mésanges se remettent à zinzinuler et le pied à tenter de voir plus loin que la chaussette en laine sous escarpin bridée, tout va à vau-l'eau (de pluie, de l'eau de là-haut, Véronique S., Rien que de l'eau). Puisque dans l'air du temps, c'est bien l'hiver et non le printemps, nous pourrions disserter au choix sur le retour en force de la chapka, des collants laineux funky flashy, de nos envies de gilets en grosse laine (OK, mes envies), et de la consommation de fuel des ménages qui grève un peu plus le pouvoir d'achat. Mais dans cette thématique hivernale, je préfère l'exotiquement peu banal. Donc, j'ai pris mes meilleurs yeux, mais aussi ma plus fidèle souris, pour vous emmener au pays du froid. Enfin, devrais-je dire aux pays du froid, puisque depuis le Who's Next, je brûle de vous parler de Norgmark. Norgmark ou, comme son nom ne l'indique pas, le mariage entre deux créatrices, et on se prend la main, et on se prend la main, une Danoise au féminin, une Norvégienne au masculin. Attention, j'embouche ma plus belle corne de brume Viking et j'annonce : il y a eu Viktor & Rolf, Sonia & Nathalie, Dolce & Gabbana, Karl & son ego, il y a désormais Therese Torgesen et Rebekka C. Nielsen.

1841849421.jpg
Collection printemps-été 2008, photo Marcus Ragnvid
2073015276.jpg

Deux ou trois choses que je sais de ce divin duo : une association née en 2006 pour le concours Golden Fur Pin, une réussite, l'envie de voir plus loin. Puis des collections, Mamamia, qui témoignent d'une grande place laissée à l'imaginaire et d'un réel souci du détail, qui renvoient une impression de puissance et de féminité à la fois, qui déchirent tout, en somme. Si je peux gagner la double nationalité "grande et belle blonde au teint laiteux" en débitant mon fana bla bla, ce sera toujours ça de pris. Il n'y a pas de petit profit, comme disait Christian Blanc.

1241558614.jpg
1092706445.jpg
2099240666.jpg

Le petit plus qui me les rend sympathiques, ces deux beautés froides, outre leur invention du pantalon "godet" : leur travail du cuir, en vestes comme en accessoires.

132091322.jpg
985637898.jpg

C'est là que j'assène le coup de grâce, et qu'on ne pourra pas me taxer de rouler ma bosse pour Christine Lagarde (relance insidieuse de la consommation des ménages) : Norgmark n'est pour l'instant distribué qu'au Danemark et en Norvège. Les mines se ferment, les doigts se recroquevillent sur la souris qui cherche rageusement le petit carré rouge pour fermer la fenêtre mais je dis halte-là. Stop, in the name of Mode. Dans la famille "on est Krisprolls, on stimorolle notre bosse et on est balèzes", il faut aussi compter avec les D. Co Copenhagen, dont vous avez déjà forcément entendu parler. Ayant presque détrôné la Marant dans son propre pays, ils sont à mes yeux les rois de la botte plate, cuir, nubuck, daim, couleurs en veux-tu en voilà, et prix corrects tu proposeras.

748109134.jpg
Tout ceci, et plus encore, disponible sur Rushcollection
Et parce que c'est octobre en avril, froid pour la saison, le cadeau du jour : un super modèle soldé chez Abaka
1359598015.jpg

L'histoire pourrait être sans fin car des talents venus du froid, j'en ai une liste aussi longue que la robe que tout le monde voudrait qu'on porte cet été, sauf nous, c'est bête. Suffit pour aujourd'hui, réchauffez-vous le coeur avec ces trouvailles comme je le fais, et quittons-nous sur ce slogan complètement ringard : "Shoppez danois". Grut*.

* C'est lundi pour tout le monde, même pour moi, faut pas croire.