Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2011

"Miss you" (The Rolling Stones)

Où après l'heure, c'est plus l'heurt

Allez-y, avouez-le, le 15 juin prochain est coché d'une croix rouge sur votre Filofax. Une alarme est programmée sur votre Iphone. Un grand post-it est accroché sur votre frigo, juste en dessous de la photo de classe verte de votre petit Vadim (hommage à la Toupie, qui vient d'être maman d'un sacrément beau poupon). Le 15 juin, la collection Vanessa Bruno pour la Redoute débarque, et elle est tellement réussie que je ne vais pas vous la montrer ici, histoire de préserver mes chances d'arracher aux griffes de vos souris acérées le tentateur blazer. Mais c'est surtout l'histoire pour moi d'ouvrir le grand catalogue de mes occasions manquées avec la VPC. Et Vous, Isabel Marant, Paul & Joe Sister ... Laissé filer, les protos à prix légers. Comme cette fameuse blouse romantique Paul & Joe Sister, mais si, rappelez-vous, les premières heures de la blogo mode :

paul-joe-sister.jpg

Quatre ans plus tard, mémère (ben oui, elle a pris son temps, d'où ce sobriquet pantouflard) a trouvé un joli ersatz, plastronné, sans manche, bref, romantique et ... gentil pour le porte-monnaie.

280520111535.jpg

Lire la suite

01 septembre 2008

"The angry mob" (Kaiser Chiefs)

Où j'adorerais vous dire de mal du concert de Justice à Rock en Seine, mais on est pas dans la page courrier des lecteurs de Rock & Folk

Et là, la foule se dresse devant moi. De dépit. Brandissant qui son 20 Minutes de mots fléchés griffonnés, qui son Starbucks macchiato café à moitié vidé à ma face livide : "Tu nous avais promis plein de carreaux, des petits, des gros, Galliane, toute la semaine, même que t'avais baptisé ça la fashion week à thème". Mais moi aussi, j'aime les mots fléchés (en trois lettres, "colère" ? Ire, ne me remerciez pas). J'ai croisé vos maux, ce week-end, et je me suis repris. J'en avais des tonnes à dire, redire, sur la tendance lourde de cette rentrée, le motif à carreaux. Un historique en bonne et dûe forme, bien barbant, et pis un peu Marant, la pure et dure qui nous en ressort à chaque collection. Puis, non. D'abord, j'ai décidé de vous montrer le carreau moche. Le "carreaumanichel", je l'appelle. En gros, si vous m'aimez encore un peu, vous évitez, ou vous changez de trottoir quand vous me Sacré Coeur-croisez :

008.JPG
Je crois que c'est Paul & Joe Sister, mais c'est surtout Mir Couleur

Ensuite, il y a le carreau barbant. Gentil, hein, mais sans risque. Je l'appelle le "carreaumantique". Celui-là, vous pouvez l'adoptez, mais vous le dévergondez un peu, vous serez gentilles. Allez hop, wouhou, on se passe la main dans le brushing, on est folles ce matin.

018.JPG
Robe tunique Athé de Vanessa Bruno

carreauxvanessabruno.jpg

Enfin, le carreau idéal. Le carré magique, aurais-je envie de lancer, tant j'ai été enthousiasmée par sa vue. Il est indépendant, autonome, hivernal et audacieux. Voici le "carreau'ck'n'roll".

carreauxsessun.jpg
carreauxsessun2.jpg
carreauxsessun3.jpg
Tous ces carreaux sont extraits de la très - trop - réussie collection automne-hiver de la créatrice marseillaise Sessun

Emportée par la foule, qui s'élance et qui danse une folle farandole (Edith Piaf, La Foule), j'ai fait ce que j'ai pu, en un post, pour déclarer carrément mon calendaire coup de coeur, trèfleurbleue, au carreau. Pique et pique et colegram, faites vos jeux, les filles.

PS : demain, un petit vide-dressing pour la forme, car je déménage bientôt et dois me délester de quelques fanfreluches ...