Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mars 2010

"Crisis" (Bob Marley)

Où entre Nicolas et François, c'est le portefeuille qui choisit

D'un côté, il y a Nicolas, le petit, aux grandes convictions, la crise c'est bientôt fini, youpi. De l'autre, François, premier de la classe, qui dodeline de la mèche corbeau pour nous dire que non, on risque de surveiller nos Codevi pendant de longs mois encore. Pis, que le pire reste à venir. Pour le pire de François, j'ai donc choisi le meilleur de la mode à petit prix : Pimkie. Parce que pour la petite pièce fantaisie dont on pourrait se lasser la saison prochaine, mais dont on ne peut se passer cette saison, l'enseigne girly reste tout de même plus abordable qu'un Zara voire H&M. Et que oui, toutes les tendances y sont représentées. Démonstration ? Démonstration.

La tendance nude, liberty chéri, saumon poudré et beige mordoré sous perfecto grisé ?

silhouettefinalepim.jpg
(Perfecto, 39,95 euros - Robe, 24,95 euros)
pikefoulard.jpg
(Foulard fleuri, 7,95 euros)

Du short en jean basique  et classe, avec tout ce qu'il faut pour l'accessoiriser ?
montageshortpimkie.jpg
(Short en jean, 17,95 euros ; gilet, 24,95 euros)

De la compensée rock open-toe pour aller avec ?
pimkieshoes.jpg
Bref, il y a tout ce qui fera la une de Elle, Glamour, Biba et l'Echo des Savanes cet été. La bonne nouvelle qui justifie ce post : les 9, 10, 11 et 12 mars prochains, c'est l'happy hour sur le site de Pimkie - 40% de réduction à partir de 4 articles achetés. Voilà, vous savez tout, la crise (de Coline Serreau) ne passera pas par vous. Les restrictions budgétaires, non. Pimki(e)wi.

Ceci est un (très rare) billet sponsorisé

16 octobre 2009

"This modern love" (Bloc Party)

Où je foule en bottes bleues mes préjugés de dandy modeuse

Sur le même trottoir que Gérard Darel, que Monoprix, que Kookaï, dans mon cher Boulogne-Billancourt, il y a un Pimkie. Enseigne que, disons-le tout net, je ne fréquente plus depuis mon dernier agenda Creeks, soit mes 14 ans et 3 mois. Mais un jour d'averse, sans parapluie, et une paire de bottes bleues en vitrine plus tard, je refoulais le sol de cette boutique associée dans mon petit esprit de grande modeuse  à "Kevina, la fan du legging et de Secret Story". L'heure est grave, checkez vos poignets-écrans angéliques Zadig & Voltaire, dodelinez de la tête devant vos Mac Book : Pimkie a changé. Une fille de 27 ans, 7 mois, et un compte en banque pas extensible peut y trouver son bonheur. Si, si. Quelques preuves ?

pimkie1.jpg

Pimkie, collection automne-hiver 2009-2010

Pimkietour.jpg

Tour de cou, disponible ici

Pimkiesac.jpg

Sac simili-cuir très Vanessa Bruno, disponible ici

Pimkieboots.jpg

Low - boots type Santiag disponibles ici

N'allez pas me dire que ces pièces ne me ressemblent pas, je n'en ferai rien. Du gris, du noir, du doux, du clouté, bref pile dans la tendance pour toutes les poulettes un peu déplumées en ces premiers frimas. Surtout que la marque organise une happy hour spéciale, le 20 octobre prochain, entre 19h et minuit, où elle offre 50% de réduction sur TOUT le site. Rien que ça. Il suffit juste de s'inscrire ici, et le tour est joué, les oeufs sont dans le panier. Rira bien qui Pimkie-ra la première, ladies.

*Ceci est un billet sponsorisé consenti.