Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 octobre 2012

"Lights out" (Santigold)

Où je me suis fait belle pour mon Teddy Baer 

Mercredi dernier, j'avais rendez-vous avec Edouard. On se voit régulièrement, lui et moi, environ tous les deux ans. A chaque fois, il me fait une scène. Là, c'était au Théâtre Marigny, il m'y avait promis une soirée "à la française", et j'ai débarqué avec ma plus belle robe verte, oubliant totalement que cette couleur est totalement interdite dans une salle de spectacle. Un peu refroidie par cet impair de premier rang, je me suis faite petite comme une souris (verte) (hum). Mais très vite, j'ai retrouvé le sourire. Edouard. Edouard, quoi. Ses paroles et ses actes. L'homme capable de vous citer le plus doctement du monde "elle était tellement si belle, je l'aimais tellement si fort, comme le chantait les poètes de la Renaissance". Faire passer du Lavoine pour Du Bellay, l'air de rien, déguisé en grosse campagnarde endimanchée. Edouard, avec qui je voyage toujours en première quand il fait sa comédie. 

edouard.jpg

edouard1.jpg

Lire la suite