Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 avril 2008

"Cotton wool" (LAMB)

Où il sera question d'éternel retour, et d'un Italien qui sait parler avec ses mains mais pas que
Après les Ch'tis, la boule à facettes. Après le bouclier fiscal, les retraites. Après la pluie, le beau temps. Neige fondue enchaînée, la météo mode est au plus mal.  Et ça continue, encore et encore, le même ciel, cotonneux, le même thermomètre, trop frileux, les mêmes vêtements, cafardeux. En avril, ne te découvre pas d'un fil, l'adage dit. L'adage dit, et moi, j'obéis, le fil devient vite maille, de maille, il se fait gilet, ne perdez pas le fil, et le gilet, il ne quitte plus mes épaules. Accessoire indispensable de cette mi-saison, ceinturé, ou non. Compagnon obligatoire de nos light liquettes et white tee-shirts, le gilet j'y laisse mes économies, ces derniers temps. Comme on ne peut pas encore porter la robe fleurie Luella cardiganée de bleu marine sous peine d'attraper une Rolling ANGI(n)E ...
1020671930.jpg
Photo Madame Figaro  

... on ("on" de majesté) porte sur slim, sur flare, le nez à l'air, le long gilet loose pour faire passer le blues :

1206393173.2.JPG
Tunique Et Vous vieille collection, ceinture vintage, gilet Maje, sac H&M Hommes

... ou le costume trois trous confectionné par une autre Fée de la couture en qui je crois un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, j'ai dit beaucoup ?

49872758.JPG
Gilet "Célinette" par L'Atelier d'Une Fée, soit Chrystèle Jean, porté sur blouse et flare
Photo réalisée grâce au pied grâcieusement offert par Célinette

Mais plutôt que de disséquer ce que j'ai, laissez-moi plutôt évoquer ce que je n'ai pas. Encore. "Un tu l'auras vaut mieux que deux tiens", voire "Soleil en août, pâté en croute", puisqu'on proverbe à tout va.  Donc, quand on parle de gilet, de belle maille, de doute il n'y a pas, le roi s'appelle Collina. Roberto Collina. Une institution, le monsieur, presque 60 ans à faire mousser le point dans son usine de Bologne. Et regardez-moi comment ses tricots rajeuniraient dangereusement Grand-Mère, qui en oublierait presque de faire son bon café :

607737392.jpg
1670982880.jpg
Photos Elodie Chapuis pour Roberto Collina

La bonne nouvelle, ce n'est évidemment pas que l'essaim de glace se profile à grand froid. Non, c'est que le Bazar Parisien distribue en France ces indispensables de garde-robe, certes pas donnés, mais Roberto, c'est un peu la haute-couture de la maille. Comme le Speedy qu'on a acheté avec notre première paye, en quelque sorte (sauf moi, j'avoue, j'aurais plutôt investi dans du Balenciaga si j'avais pas tout bu épargné).

1421267631.jpg
En promo ici, l'autre , et un ceinturé enfin

Roberto, un Italien qui sait parler aux femmes. Alors que Bling Bling et Drelin Drelin, stock options et Alain Madelin, un peu de douceur dans ce monde brut. Maille, sweet love.