Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juillet 2012

"Vendredi, get shorty!" #74

SO SWEAT !

Quand j'ai fourré mon nez dans les nouvelles collections, et aussi mon oeil tant que j'y étais, c'était plus pratique, j'ai été ravie de voir la profusion de sweats qu'on nous proposait pour l'automne. En près de six ans de blog (que j'ai oubliés de fêter, bien joué), je crois que tout ce que le monde fait de mieux en matière de lectrices de blog (comprendre, les miennes) a retenu que c'était mon vêtement doudou - chouchou - itou. Et je crois bien que j'irai trouver de nouvelles petites douceurs chez Sandro, qui en a sorti plusieurs.

sweattigre.jpg

sweat3.jpg

sweat1.jpg

sweat2.jpg

sweat4.jpg

sweat5.jpg
(Pas vraiment un sweat celui-ci, mais doudou quand même)

Lire la suite

23 novembre 2011

"Gigolo aunt" (Pink Floyd)

Où je suis une mauvaise fille en aiguilles

Les petites annonces, c'est un art à part entière. L'art de dire tout et n'importe quoi en très peu de mots, ce qui n'est pas donné à tout un chacun. C'est souvent payant, d'ailleurs. Mais parfois, entre le tout et le n'importe quoi, la petite annonce balance très franchement pour la seconde solution. "Tout", c'est vite trop. On vend une "jolie maison avec mezzanine lambrissée", et pas avec un robinet qui coule. Pourtant, le robinet fait partie du tout, mais pour vendre sa camelote, c'est plutôt du tout au rien. On cherche "un beau jeune homme drôle et sérieux", mais sans préciser qu'il doit aimer Grey's Anatomy et les virées chez Merci. Merci, beaucoup. Bref, quand on se vend, on ment. Rien de que la qualité, ma bonne dame. Alors moi, aujourd'hui, je ne ferai pas la liste de mes qualités. D'abord, on n'a pas la journée devant nous (on ne sait jamais, si mon hébergeur décide comme hier de nous couper les vivres). Et puis, je ne suis pas comme ça. Alors Galliane, c'est une jeune femme qui ne sait pas : faire des rond avec sa langue. (Il n'y a pas de hiérarchie dans cette liste). Laver les petites gouttes de calcaire sur la paroi de la douche. (Sérieux, il y en a qui arrivent ?) Conduire à Paris. Ne pas faire de shopping à Paris. Partager son pop-corn au cinéma. Coudre. Peindre. Sauter à l'élastique. Tricoter.

IMG_0387.JPG

Lire la suite

28 octobre 2011

"Vendredi, get shorty !" #41

Où le vendredi, c'est ni clou ni vis

LE RETOUR EN FORCE

C'est tweed again à Paris, mes amies. Le tweed a pris ses quartiers d'hiver dans les vitrines et dans nos magazines chéris. Dans ma penderie, il officie en manteau depuis au moins cinq ans, rafistolé à chaque solstice par un petit coup de pressing. J'ai donc ressorti ma vieille pelure pour un petit tour à Boulogne, histoire de faire prendre l'air à mon nouveau Jérome Dreyfuss : bye bye Jean marron, qui a trouvé une nouvelle propriétaire, bienvenue Jean bordeaux. Un "jean-ménage" bien de saison pour la nouvelle propriétaire que je suis.

IMG_0269.JPG

Lire la suite

23 septembre 2011

"Every little thing she does is magic" (Police)

Où certaines présentatrices peuvent aller se rhabiller

Le post que vous allez lire maintenant, entre votre 2e pause café du matin et le coup de fil de 10h38, est un post d'utilité générale. D'utilité générale, et je pèse mes mots (trois kilos au bas mot), parce que le fruit d'un long travail d'intérêt général, un travail de longue haleine, et vous me remercierez donc 36 fois en mandarin ou en ouzbek dans les commentaires pour cela. Ne nous voilons pas la face (oh, surtout pas), nous sommes quelques centaines de milliers de greluches, à 19h00, à nous demander quelle est la marque du sweat d'Alessandra Sublet. Ne rouspétez pas, les autres, parce qu'à partir d'aujourd'hui, vous irez vous le demander aussi, bien benoîtement, comme moi, et comme toutes les sweat child of mine. Alessandra Sublet, éminemment sympathique présentatrice de C à vous, chaque jour à 19h00, sur France 5 (arrêt sur image devant vos bobines ébaubies : oui, je regarde France 5, la chaîne du savoir. Je suis grande et intelligente). AS, AKA la fille la mieux lookée du PAF. Et la fille qui aime le moins le shopping au monde, allez comprendre.

alessvanessabruno.jpg

Oui, ceci est bien la dernière tuerie en date de Vanessa Bruno ...

alessvanessabruno2.jpg

alessheimstone2.jpg

Pas de doute, c'est bien le sweat en peau Heimstone automne-hiver 2011

alessheimstone.jpg

alessretro2.jpg

Chez American Retro aussi, on sait faire beau

aless_retro.jpg

alessswaet2.jpg

Ca rime aussi avec Claudie Pierlot ...

alesswseat.jpg

Le deuxième effet Miss cool, c'est que je me suis ruée sur Place des tendances commander le dernier sweat Claudie Pierlot disponible pour le marier à ma jupe en cuir (avant de me couper les cheveux très courts, de me glosser les lèvres et de sortir avec des fiches bristol à la main) (je plaisante) (pour les fiches). Et comment j'ai su que c'était un sweat Claudie Pierlot, la bête ? En me rendant sur ce blog, qui répertorie au quotidien les tenues de Mademoiselle Sublet, vraisemblablement géré avec l'aimable collaboration de Bénédicte Guenneteau, styliste fortiche de l'émission. Je ne sais pas si quelqu'un lui écrit ses fiches, mais pour ses looks de biche, Alessandra Sublet est bien aidée. Moi, c'est décidé, désormais j'e-shope avec Bénédicte.


sublt.jpg

C à vous de shopper, que ça devrait s'appeler. Maintenant, si ce n'est pas trop demander à la haute autorité de la redevance, j'aimerais bien pouvoir regarder la télévision tranquille, sans avoir ma garde-robe et ma carte bleue suspendues au-dessus de ma tête quand je me cultive, sur France 5. Chaîne du savoir, ou chaîne où je me fais avoir ?

PS : comme vous avez pu le remarquer, j'ai récupéré Internet, ce qui m'a permis d'acheter ce sweat. Je suis vraiment entourée de bonnes ondes.

20 septembre 2011

"Light as a feather" (Norah Jones)

Où je veux bien me faire plumer 

Je vais bien, ne t’en fais pas, l’amie. Je n’ai juste pas les moyens de te dire que je vais bien, tout cela parce que l’ancien propriétaire de mon nouvel appartement est parti en arrachant la prise téléphone (oui, vous avez bien lu, la folie n'a pas de limites), et que le service clientèle SFR est en maintenance sans intermittence. On m’a coupé la ligne, coupé les vivres, coupé la chique. Mais, heureusement, pas coupé l’envie de vous parler, donc je fais des heures sup’ au bureau pour continuer le fil (travailler plus pour poster plus, si c’est pas beau ?). Les cartons ne sont pas tout à fait vidés, les meubles pas tout à fait montés, et mes looks par conséquent pas tout à fait assumés, mais voici vite fait, entre deux portes, l’une des tendances que j’aime bien cet automne : les plumes. Pas forcément jojo du navajo, j’ai trouvé ce motif pour ne pas me défiler à l’indienne.

190920111953.jpg

Top Zara (collection actuelle), veste Isabel Marant (2010), sac Jérôme Dreyfuss

190920111952-2.jpg

sandro.jpg

Top à plumes Sandro, hiver 2011

swildens.jpg

Débardeur à plumes Swildens, hiver 2011

theodoragabrielli.jpg

Boucles d'oreilles Théodora Gabrielli, hiver 2011

Une tendance lourde comme vous pouvez le constater ci-dessus avec cette petite sélection. Voilà, je dois rendre l’antenne car il est tard et même au bureau, on va me couper le courant. Mon truc en plumes et moi vous saluons bien bas. 

 

PS : après tirage au sort, c'est le commentaire n°12, soit Capucine, qui repart avec le collier Murat ! J'attends ton email ... 

10 août 2011

"Not the moment" (Supertramp)

Où je dresse l'inventaire du vestiaire

Et le soleil continue de faire sa vie, et ci, et là, et moi la mienne, je joue la belle indifférente, je change de jean comme de chemise, et je regarde les nouvelles collections envahir le net. Août aura ma peau, une peau retournée, si j'en crois les visuels et les cintres des différents e-shops. Après les sacs, les chaussures, je me découvre une affection débordante pour les manteaux, les vestes, les blousons. Pardessus tout, par dessus tous, je remets le couvert en attendant de me découvrir. (La semaine prochaine, en Corse) (Yeeha) (Si le soleil n'est pas là-bas, je me petit-suicide au brocciu et je distribue des châtaignes). Petit repérage avant les coquillages. Mon top-coat, en quelque sorte.

maje.jpg

Bash.jpg

Lire la suite

08 août 2011

"Kiss the bride" (Christophe Willem)

Où la carpe se marie au lapin

La mariée portait des Repetto vernies rouges. Comme un petit fruit défendu, qu'elle ne dévoilait qu'à la demande, des salomés pomme d'amour pour de sa vie, le plus beau jour. C'était osé, osé et réussi, tant et si bien que j'en ai maudit, au final, ma tenue bien tradi. Camel et blanc, tout fout l'camp, moi je vous le dis. Rien pour twister l'ensemble, même pas un chignon, même pas un bracelet vert amazonie, rien. La plus plate harmonie. Risque zéro sur l'échelle du vestiaire.

Sandro, Abaco, Jonak, Repetto

Robe Sandro (2011), compensées Jonak (2011), ceinture Les Composantes (2011)

Et puis j'ai eu le temps de ruminer ma prudence, avec sous les yeux, les escarpins bleu électrique de ma copine Adeline. Le deuxième effet Keep Cool, après les Repetto rubis. Ca m'apprendra à redouter le mix de couleurs aussi fort que ma deuxième ride (la première est arrivée, merci de votre sollicitude, je vous la présenterai bientôt). De toutes façons, me dis-je en mon for intérieur, la mariée était trop belle pour que je cherche, ne serait-ce qu'une micro-ipod-nano seconde, à lui voler la vedette. Prudence est mère d'amitié, c'est bien connu. D'ailleurs, pour me remercier, la reine du jour m'a envoyé tout droit son bouquet. Au prix d'une haute lutte (mesurer 1m80, cela ne sert pas QUE dans les rayons des supermarchés, NDLR), qui a coûté la moitié des pétales de l'ensemble, j'ai remporté le trophée, rapporté fissa sous le nez de l'HDMV. Mariée dans l'année. A voir la tête de mon perdreau, c'était vraiment le bouquet final.

PS : et sinon, recevoir le sac pochette prévu pour compléter la tenue le lendemain du mariage, ça vaut combien, dans l'échelle de la loose ?

sandro,abaco,jonak,repetto


01:43 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sandro, abaco, jonak, repetto

18 juillet 2011

"With a little help from my friends" ( The Beatles) (Concours)

Où il faut me sauver du courroux de la mariée

En ce lundi matin, il fait froid, il fait gris, il ne fait pas encore vacances et votre seul rayon de soleil, c'est la perspective de retrouver ce soir L'Amour est dans le Pré à la télé. On est bien peu de choses, et votre amie la Rose, ou votre amie Galliane, vous le dit ce matin. Comme vous, elle a froid, elle a gris, elle a moche, elle ne sort plus le lundi soir pour cause de rendez-vous pastoral, et elle a juste choisi de poser une semaine de vacances maintenant (bingo) (oui, elle va jouer au Loto, elle a de fortes chances de ne pas gagner). Alors pour vous redonner le sourire, et se retirer par là-même une belle aiguille du pied, elle vous lance un challenge. Explications, à la première personne : comme je vous l'ai dit, j'ai choisi une robe ivoire en soldes pour aller au mariage de ma copine Isa cet été. Cette robe, la voici, Sandro printemps-été 2011. Il lui manque, selon moi, une belle ceinture taille haute camel pour casser son côté romantique - grande fille très modèle - merde la mariée va me tuer à grands coups de pièce montée.

roberade.jpg

Sandro, printemps-été 2011

C'est là que vous intervenez, vous qui n'avez pas tellement de taf' aujourd'hui, on est mi-juillet, il n'y a pas de budget à boucler, pas de journaliste à relancer, pas de rapport à taper. Bref, tout le loisir pour me dénicher et me proposer, en commentaires, la ceinture qui selon vous va totalement relancer cette robe. Et sauver ma vie des griffes manucurées de la mariée en furie. En cette période de soldes, je le sais bien, c'est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin, mais depuis que vous suivez Matthieu, Jean-Pierre et Didier le lundi soir sur M6, le foin, ça vous connaît. Celle qui me propose la solution-miracle repartira avec cette chemise Karl-Marc-John so preppy, taille M, offerte par mon partenaire Pois & Plumes. Donc on retrousse ses manches, mesdemoiselles et mesdames, et on me sert la ceinture. Merci.

00:50 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (47) | Tags : sandro, pois& plumes

27 juin 2011

"Dress" (P.J Harvey)

Où la belle des champs a soigné sa robe

Il va bien falloir que je me fasse à l'idée, à défaut de me faire couper les jambes, ou de prendre mes jambes à mon cou, et ce serait un coup de folie. Ce qui, pour la plupart des créateurs, est une robe, devient à mes yeux, ou plutôt à ma taille, une tunique. La blague traîne en longueur, saisons après saisons, et je m'adapte, tant bien que mal. Une fois je ceinture, une autre je blouse, la troisième j'abandonne. Pour ce modèle Ba&sh repéré dès le début de saison, j'ai choisi la première option. Cette robe, de maître, je l'ai prise de haut, et elle est devenue top.

240620111652.jpg

Robe Ba&sh (2011), blazer Sandro (2011), Sac Matières à Réflexion

Lire la suite

24 juin 2011

"Get it on" (T. Rex)

Où je suis franchement blasée, et contente de l'être

Et si on évacuait le sujet des soldes comme le dernier sujet éventé du bac S ? Ni vu, ni connu, j'ventile, j'disperse, aussi discret qu'un forum de jeux vidéo, et personne ne perd aux points ? Alors pour la grande dame du 110, un blazer Sandro framboise écrasé (parce que j'avais trop peur du corail d'Asos, surtout de sa matière, de sa longueur, de son absence de la moindre demi-livre de réduction), une paire de Repetto de cet été en sweat gris, une marinière Bérangère Claire parce que Bérangère Claire, et un maillot Princesse Tam Tam. Addition salée, je vous l'accorde, en ce qui me concerne on n'est pas loin du nombre d'or. Mais depuis que j'ai résolu ma quête, solutionné mon problème, rien ne pourra aller de mal en Pi.

230620111641.jpg

la-tendance-mode-le-rose1.jpg

230620111644.jpg

230620111645.jpg

Oui, ce maillot n'était pas vraiment soldé, au sens premier et chiffré du terme. Plutôt sold-out, on y était presque, à quatre lettres près. On a bien droit à une marge d'erreur, non ? Combien de décimales après la virgule ? Même pas une ? Allez, les filles, on peut essayer d'arrondir les angles, quoi ?

PS : V'la ti pas maintenant que je suis sur Twitter (@Galliane_Blog) ?