Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2011

"Get shorty" #15

Où le vendredi, c'est free party

LA BONNE ADRESSE

Il a le prénom d'un des plus chouettes dandys du cinéma britannique, qu'on aurait volontiers fait changer de bord d'une oeillade en coin, d'ailleurs. Il a le presque nom du compositeur de la musique de La Boum (désolée, je n'ai pas trouvé mieux comme référence). Il est surtout celui qui monte en flèche dans le monde bien balisé des chausseurs de stars. Rupert Sanderson. (Ah si, il y avait aussi "il a le nom de l'acteur couteau-suisse qui interprétait Mac Gyver tous les samedis après-midi sur TF1"). Rupert Sanderson, il habille les pieds de Carey Mulligan, des Gossip miss, de Gwyneth Paltrow, les tapis rouges en tous genres, et bientôt nos 36-37. Oui, le Rupert a ouvert sa boîte (de Pandore, vu le tarif de ses créations) sur Paris, quartier du Palais Royal. On n'en attendait pas moins d'un sujet de sa Royale Majesté, dear.

rupert3.JPG

coupure.jpg

(Ca, c'est quand Vogue en parle aussi)

Lire la suite