Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 novembre 2012

"Sleep warm" (Frank Sinatra)

Où il n'y a que la maille qui m'aille 

Dans la belle famille de "mes petites marottes", petites manies pour grande folle de sa penderie, il y a, chapitre 14, la maille épaisse. Ne pas comprendre ici la maille qui gratte, ou trop lourde, mais la maille cotonneuse à gros grain resserré. Presque nid d'abeille. Pas pull irlandais, mais plus pull scandinave, impeccable de régularité et au tombé plein d'aplomb. Genre le pull qui se pose là, "hey c'est moi le beau pull et je te promets, tu ne vas pas avoir envie de m'enlever au bout de cinq minutes". Il n'y a que cette maille qui m'aille, si on y réfléchit bien. Un point (mousse ou jersey), c'est tout. 

bellemailleouv.jpg

bellemaille2.jpg

bellemaille1.jpg

Lire la suite

22 octobre 2012

"Little lady" (General Elektriks)

Où je fais comme l'oiseau (enfin)

Quand elle s'est fait un nom sur la blogosphère, disons que je n'étais pas prête. Non, vraiment. Pour tout vous dire, ses créations me rappelaient les lustres d'antan, les bimbeloteries, les broches en strass de mes grand-mères. C'était too much for me, really. Bling bling, bang bang. Et puis, on vieillit, et les goûts changent. Comme je me suis mise récemment à aimer le doré, moi la femme d'argent, je me suis mise à aimer tout ce qui brille. Et avec elle, ça brille, ouh la la. Difficile de passer inaperçue avec les créations de Shourouk, et tant mieux, c'est ce que je lui demande. Maintenant, quand je sors un sweat gris tout simple, je sais quoi mettre dessus pour le sortir de l'ordinaire. Mon collier oiseau, aussitôt, lui donne des ailes. 

jean2.jpg

jeanlegende.jpg

jean1.jpg

Sacré changement pour celle que vous voyez régulièrement arborer le grand rien autour de son cou, de ses poignets, de ses oreilles. A quoi serait donc dû ce grand bond en avant ? Cette année, décidément, on bazarde tout : 30 ans, je coupe mes cheveux au carré (long) (ça a repoussé depuis, notez), je me mets aux bijoux ostentatoires, je découvre les cuisses de grenouille et je préfère désormais les magasins de déco aux boutiques de mode. Et dire que 2012 n'est pas fini, que me réserve t-il encore ? Le don de voir les bons numéros du loto ? Tiens, ça serait bien, ça, d'enfin gagner à la grande loterie de la vie. 

PS : Baisse des prix et réassort vide-dressing : Une surprise thé offert pour chaque commande aujourd'hui. 

PS : Un petit clic en haut à droite pour voter pour mon blog ? Allez ! :)