Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mars 2010

"Nude" (Radiohead)

Où on sera bientôt toutes nude (mais pas toutes bronzées)

Chouette, cet été, les créateurs ont pensé aux blogueuses. Parce que s'il existe une chose qu'elles savent bien faire, c'est se mettre à nu (et rédiger des billets sponsorisés. Ah ah). Alors quand il s'agit de se mettre au nude, vous pensez bien, on ne risque pas de vendre chairement notre peau. Bientôt, on sera toutes saumonées, des truites et plus des moutons. On aura l'air malades, parce qu'on ne voudra pas céder aux UV mais qu'on adoptera quand même cette blouse poudrée sur nos bras ... poudreux. Pas question de foncer, même pas les sourcils, on assumera avec panache et crème teintée cette tendance lourde du printemps-été. Pour ma part, la seule solution que j'ai trouvée pour limiter la casse est de la cantonner, un premier temps... à mes pieds. Le temps de dorer comme une pêche (blanche) sous les rayons du joli mois de mai. Et vu les modèles que je vous ai sélectionnés, il y a fort à parier que vous allez m'emboîter le pas :

dico3.jpg
dico4.jpg
diconude.jpg
D. Co Copenhagen

malolesnude3.jpg
malolesnude2.jpg
nudemaloles.jpg
Maloles
tatooshnude.jpg
Tatoosh

coclico.jpg
Coclico
sigerson.jpg
Sigerson Morrison
"Et on les porte comment, Galliane"? Surtout, sans vernis, malheureuses. On est jusqu'aubout(des pieds)istes, donc, on va nu-pied. Je vous permets toutefois d'attendre des températures plus clémentes pour vous pavaner "complètement nu(de) au soleil".

20 octobre 2009

"Bubble toes" (Jack Johnson)

Où le plancher des vaches de Boulogne-Billancourt en bottes Zara, y'a que ça de vrai

Depuis des années, ma vie est d'une platitude désarmante. Le pire, c'est que j'aime ça. La platitude est une attitude, attention, concept : la plattitude*. Alors, je vous en bouche un coin, je sais, il est 19h09, Radio Nova s'égosille dans ma chaîne, il pleuviotte, des moules marinière Picard m'attendent et moi, je conceptualise, je fillosophe et ça me botte. Les bottes plates, donc, vous le savez, ça a commencé avec des bottes de pluie caoutchouc enfant (syndrome Mimi Cracra, l'eau elle aime ça, et plotch, à pieds joints dans la flaque, hihihi hohoho), ça a continué deux SMIC plus tard avec les merveilles d'Isabel Marant et depuis, ça cherche des ersatz. Pour faire simple, tout ce qui peut me permettre de ne pas prendre de la hauteur.

 

bottesconty.jpg

Les bottes Delphine Conty, classieusement classiques, et chères, ça va avec

bottespetitemendigote.jpg

Les bottes Petite Mendigote, pas pour une mendiante non plus celles-là

bottesnarde.jpg

Les bottes André, à 59 euros celles-ci, donc bien plus amicales

bottestatoosh.jpg

Les bottes Tatoosh, pour les Koh-Lanta filles

 

bottesplatesbluewax.jpg

Les bottes Blue Wax chez les 3 Suisses

darelbottes2.jpg

Les fameuses Pablo de Gérard Darel sur Monshowroom, tellement belles qu'en rupture de stock

Normalement, tout cela doit vous faire une belle jambe. Et moi, j'espère que ça va aussi m'en faire, et deux tant qu'on y est, puisque je ne sais pas résister quand on me fait du plat du pied. Il faut dire que je culmine à la même hauteur que l'HDMV, donc j'essaie de cacher mes incroyables talons le plus possible. Mais entre ces merveilles, j'ai évidemment trouvé chaussure à mon pied. Saurez-vous, vous aussi, la deviner ? Réponse en photo tout bientôt. Vous aviez une haute estime de moi? Pfff. Je suis basse et fille, c'est bien connu.

* Déposé à l'INPI depuis 12 minutes