Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mars 2013

"Les bêtises" (Sabine Paturel)

Où quand ce n'est pas l'heure, c'est pas l'heure

J'ai tout mangé le chocolat. J'ai tout fumé les Craven A. Puis comme t'étais toujours pas là, j'ai tout vidé le rhum Coca. Ah ah, tu serais bien embêtée, ma vieille, si j'avais suivi les bons conseils de la miss Brillante Bouclette Dessange des années 80, j'ai nommé Sabine Paturel. Juste parce que tu prends ton temps pour arriver, je t'aurais envoyé un petit convoi de nicotine, d'alcool et d'acides gras saturés histoire de te faire sortir plus tôt. J'aurais arpenté le parc le plus proche dans ses grandes largeurs, j'aurais porté trois packs de lait rien qu'avec les petits doigts, j'aurais découvert la formidable expérience du saut à l'élastique. Tout ça pour toi, parce que le coeur me démange de voir enfin ta bouille d'amour. Parce que l'impatience, qui est un vilain défaut. Mais je l'ai déjà dit, la Marseillaise est une Bonne Mère. La neige, la pleine lune, rien n'y fait, tu restes au chaud, et moi aussi. Plus envie de me looker, juste envie de cocooner. Comme toi, maintenant, maman prefère dedans, mais quand elle s'extirpe dehors, elle consent à un semblant d'effort. 

attente.jpg

attentelegende.jpg

attente2.jpg

Alors il n'y a que du vieux et du bordeaux, bref, du très classique ici. Il y aura du nouveau bientôt, dans tous les sens du terme, c'est promis. Mais comprenez que j'ai désormais la tête ailleurs. Parlez-moi de sacs, de vestes, de colliers tous les plus mirifiques les uns que les autres, en ce moment, je ne vous entendrai pas. Je ne vois rien, je ne veux qu'elle*.

*(On a commencé avec Sabine Paturel, on finit avec Marc Lavoine, on est bien. La prochaine fois, je piocherai chez René la Taupe et Patrick Topaloff.)

PS : Les résultats du concours Blune, ouverts ce soir jusqu'à minuit, seront donnés vendredi !