Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 novembre 2012

"My best" (Lilly Wood & the Prick)

Où on termine la semaine en beauté 

De beaux habits, des mots jolis, et maintenant des bonnes adresses : voilà comment va se boucler la semaine Eple & Melk sur Les Grandes Filles Modèles. Avec une petite surprise sur le gâteau en fin de post. 

Un endroit où aller manger ?
Nanashi (Evidemment, c'est rue Charlot), en grande fan de sushis. Sinon rien à voir, mais je suis très cliente de la truffade du restaurant auvergnat Le Plomb du Cantal. Confidence pour confidence, je pourrais manger du fromage matin, midi et soir... Mais comme j'aime découvrir aussi des nouveaux lieux, je suis aussi tombée sur l'excellent Vivant. C'est tout petit, il faut absolument réserver, et enfin Moustache dans le XIe. 

eple melk

Un endroit où aller prendre un pot ?
Le Café rouge, c'est mon QG pour aller prendre un verre, ou alors Chez Jeannette, dans le Xe. Le soir, quand je sors, j'aime bien aller dans des soirées électro à La Villette enchantée

eple melk

Ton lieu chouchou dans Paris ? 
Le centre Pompidou
, j'aime beaucoup y flâner pour admirer les collections permanentes. J'ai fait les arts plastiques à côté de mon école de mode, ceci explique peut-être cela. 

Tes boutiques coup de coeur ? 
Centre commercial
, que j'ai découvert "en vrai" il n'y a pas longtemps. Chouette sélection, ambiance sympa. Matières à Réflexion, les premiers à m'avoir distribuée, et en plus très sympathiques (c'est vrai !). En matière de déco, je vous conseille d'aller faire un tour chez Sam Concept Store, ou alors l'inévitable Fleux

eple melk

Un concert récent ?
The Rapture, concert au Trianon. J'aimais beaucoup, et maintenant, mais j'aime encore plus. C'est même une des rares fois où je me suis dit que s'ils repassaient à Paris, j'y retournerais. Sinon, j'ai raté The Shoes à l'Olympia en juin, et ma prochaine cible, c'est Woodkid

Tes blogs chouchous ?
Punky B,
une des blogueuses qui peut me donner envie d'une fringue, toi (je ne l'ai pas payée pour ça), Make my lemonade que je trouve très frais avec ses "do-it-yourself", et Balibulle, dont j'ai aussi dessiné la bannière. 

eple melk

Le cadeau que tu pourrais faire aux lectrices du blog ? 
Oh je sais pas, un petit top "Charlot folk" ?  (OUIIIIII)

eple melk

Voilà, vous l'avez compris, Flore n'est pas seulement douée, jolie, gentille, bavarde, patiente, elle est aussi très sympa puisqu'elle va offrir à l'une d'entre vous l'un des tops de sa nouvelle collection en taille S ou M (selon votre choix). Pour ceci, c'est très simple : quelle est selon vous l'une des couleurs-phare de sa prochaine collection ? Il y en a trois, donc on tirera au sort parmi les bonnes réponses, mais il faut encore choisir une des bonnes à laisser en commentaire jusqu'à dimanche soir, avec le nom sous lequel vous avez liké la page facebook d'Eple & Melk. Sur ce, j'espère que cette semaine passée en bonne compagnie vous a plu. En tout cas, merci à Flore de m'avoir fait une si jolie fleur. 

07 novembre 2012

"What she likes" (Evan & Jaron)

Où j'en pose, des questions 

Permettez qu'on rebaptise ce questionnaire de Proust, questionnaire de Flore. C'est autrement plus joli, on pourrait même dire que je lui ai posé ces questions hautement fillosophiques dans le café du même nom, devant un verre de Brouilly. En vérité, c'était dans son atelier et avec la peur au ventre de m'être fait voler mon portefeuille (rassurez-vous, il était en fait chez moi) (du coup, pas d'achat chez elle ce jour-là) (je me rattraperai jeudi) (comme vous). Deux heures de discussion qui ne l'ont pas rendue aphone, la Flore. 

portraitflore.jpg

"Si tu étais un créateur ?
Isabel Marant. C'est la créatrice qui m'a donné envie de me lancer. Sa philosophie est assez proche de la mienne, et tout ce qu'elle sortait, je pouvais le porter. Je l'ai découverte il y a longtemps, je devais avoir 13-14 ans, et j'étais tombée sur un reportage sur elle à la TV car elle avait gagné un prix. Elle avait sorti une pièce avec des mix de cuir que je trouvais canon... 
(Pour info, Flore portait aux pieds des baskets Betty kaki de la créatrice quand elle répondait à mes questions) 

creatrice.jpg

 Image Hayashi Paper

Si tu devais organiser un défilé dans Paris, ce serait où ? 
Je crois que je resterais ici, je privatiserais la rue Charlot (dans le Haut-Marais) car j'adore mon quartier. Quand j'ai débarqué à Paris, ma première escapade a été de découvrir la boutique AB33, et je suis tombée amoureuse de cette rue, de ce quartier... Je me suis alors dit que si je devais avoir une boutique un jour, elle serait forcément basée ici ! J'habite une rue plus loin, à 4 minutes en baskets et 7 en talons ! (Rires). Il me correspond bien, ce quartier. 

Lire la suite

05 novembre 2012

"One week" (Barenaked Ladies)

Où je lance ma fashion week 

Elle était là au tout début, bien avant ma passion pour l'HDMV, les vestes Isabel Marant et les photos mal cadrées sur Instagram. Il y a six ans soit, en temps virtuel slash 3.0, un siècle. Aussi, quand j'ai eu envie de redonner un coup de jeune à cet espace, j'ai tout de suite pensé à elle, ses goûts, son coup de crayon et sa perspicacité. Merci donc à Flore Mouren, la bonne fée qui se cache derrière Eple & Melk, d'avoir prêté son talent pour ma jolie bannière. De cette collaboration m'est venue une idée de rubrique autour d'elle, et plus globalement des créateurs que j'aime et que j'ai envie de partager avec vous : et si elle squattait mon blog pendant une semaine ? On a donc passé un après-midi ensemble pour qu'elle endosse son rôle de rédactrice en chef des Grandes Filles Modèles, avec au programme des jolies choses, des jolies adresses, une jolie vente privée et un joli concours. Et ce lundi, on commence avec un coup de projecteur sur sa nouvelle collection "Lost in the City". Partant de l'idée que dans les grandes villes du monde, les filles ne s'habillent pas toutes pareil. Allez, venez avec moi, qu'on s'y perde ensemble. 

ouverture.jpg

eple1.jpg

Lire la suite